Comment reconnaître les piqûres de punaises de lit et la présence des insectes chez soi ?

Comment reconnaître les piqûres de punaises de lit et la présence des insectes chez soi ?

Les punaises de lit, souvent cachées dans la literie, piquent les dormeurs pour se nourrir de leur sang. On reconnaît leur présence aux lésions rouges de la peau dues aux piqûres, aux petites taches noires sur les draps, correspondant aux déjections associées à des trainées de sang dues à leur écrasement dans la nuit.

PUNAISES DE LIT : DES INSECTES NOCTURNES PRÉSENTS PARTOUT

Punaises de lit : de petits insectes qui se reproduisent vite !

Les punaises de lit sont de petits insectes de forme ovale, très plats, sans ailes et de couleur brune devenant rougeâtre après leur repas sanguin. À l’âge adulte, elles mesurent  de 4 à 7 millimètres de long, soit environ la taille d’un pépin de pomme.

Les femelles adultes pondent des œufs, blanchâtres, de la grosseur d’une tête d’épingle. Une femelle pond 200 à 500 œufs dans sa vie. Les œufs sont pondus isolés ou en grappe et éclosent environ 10 à 14 jours après la ponte pour donner une larve de couleur claire mesurant de 1 à 2 mm.

Contrairement aux tiques ou aux moustiques, les punaises de lit ne présentent aucun risque de transmission d’agent infectieux (virus, bactérie, parasite…)

De quoi se nourrissent les punaises de lit ?

Les punaises de lit se nourrissent la nuit de sang humain : ce sont des parasites hématophages. Leur repas sanguin dure de 5 à 20 minutes.

Les punaises peuvent piquer jusqu’à 90 fois en une nuit. Toutefois, elles peuvent survivre sans manger pendant plusieurs mois (jusqu’à un an et demi).

Les déjections des punaises sont surtout constituées de sang digéré, ce qui explique leur couleur noire.

Où vivent les punaises de lit ?

Les punaises de lit sont des insectes nocturnes. Elles sont surtout actives la nuit et fuient la lumière.

On les trouve surtout dans les chambres à coucher (en particulier dans les matelas, les sommiers et les cadres de lit).

Elles vivent aussi dans d’autres endroits sombres et calmes (canapés de salon, fissures des murs et du plancher, arrière des tableaux, rideaux), où elles se cachent pendant la journée.

Elles peuvent vivre dans la machine à laver le linge si elles y ont été apportées par du linge contaminé et si le lavage est toujours effectué à l’eau tiède.

Les punaises de lit sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique (CO2) dégagés par l’individu. Souvent, au début de l’infestation, les punaises de lit ne piquent qu’une seule personne dans le logement. Pour obtenir leur nourriture, elles piquent les dormeurs au cours de la nuit. Mais, les punaises de lit ne vivent jamais sur les êtres humains.

Ces insectes ne peuvent pas voler. Ils ne se déplacent qu’en marchant sur une distance de quelques mètres et sont donc le plus souvent transportés d’un lieu à l’autre lors du déplacement d’un objet dans lequel ils séjournent (literie, valise, sac, vêtement…)

La présence des punaises de lit n’est pas liée à un manque de propreté. N’importe qui peut voir son domicile infesté.

Les punaises de lit sont plus nombreuses dans les grandes villes

Depuis les années 1990, on observe une recrudescence des infestations par des punaises de lit dans les grandes métropoles des pays développés. Cette situation serait liée notamment à l’arrêt d’utilisation d’insecticides toxiques et à l’accroissement du commerce international et des voyages.

Les voyageurs peuvent transporter des punaises de lit dans leurs bagages sans le savoir, favorisant la contamination des chambres d’hôtel, des auberges de jeunesse, des trains, des bateaux de croisière, des autobus, des avions…

Mais d’autres lieux sont à fort risque de contamination : foyers d’hébergements, prisons, hôpitaux, crèches et écoles maternelles, salles de spectacles, cinémas…

PIQÛRES DE PUNAISES DE LIT : QUELS SYMPTÔMES ?

Les piqûres de punaises de lit provoquent des lésions cutanées sous forme de taches rouges en relief (maculopapules), de 5 mm à 2 cm, avec, en leur centre, un point rouge hémorragique ou une vésicule de liquide clair.

Ces papules sont responsables de démangeaisons (prurit) plus marquées le matin que le soir. Le prurit est responsable de lésions cutanées de grattage.

Les lésions cutanées se situent généralement sur les parties du corps découvertes pendant la nuit : bras, jambes, dos et moins fréquemment tête et cou.

En début d’infestation, les piqûres sont regroupées sur la peau, en rang d’oignon. Puis si la personne continue à vivre dans un endroit infesté, les piqûres s’étendent partout sur la peau.

Les piqûres peuvent :

  • soit disparaître au bout de quelques heures ;
  • soit donner lieu à une réaction d’allergie à la salive des punaises déposée sur la peau lors des piqûres, avec présence des lésions de type urticaire (boursouflures rouge vif assez douloureuses).

Par ailleurs, les  punaises piquent d’abord les corps qui dégagent le plus de chaleur. En début d’infestation, il arrive souvent qu’une seule personne soit touchée sur les deux occupants d’un même lit.

L’infestation par des punaises de lit altère la qualité du sommeil (insomnies). Par ailleurs, elle a un retentissement psychologique et relationnel.

COMMENT SAVOIR SI ON A DES PUNAISES DE LIT CHEZ SOI ?

La contamination par des punaises de lit se constate principalement grâce à 3 éléments.

Des lésions sur la peau

Les lésions cutanées dues aux piqûres de punaises sont visibles sur la peau des occupants du lieu.

Des traces sur les draps, matelas, sommier, bois du lit, plinthes, angles des murs

Ces traces sont :

  • des petites taches noires de 1 à 3 mm, correspondant aux déjections (excréments) des punaises de lit, sur les draps, le matelas, le sommier ;
  • des traînées de sang sur les draps consécutives à l’écrasement des punaises pendant le sommeil de la personne.

Des punaises de lit vivantes ou mortes

Des punaises de lit vivantes ou mortes, des peaux de punaises qui ont mué ou d’œufs peuvent être vus dans le lit ou à proximité.

Les punaises se cachent préférentiellement dans le sommier et le matelas, près de la personne qu’elles vont piquer. Mais d’autres cachettes peuvent être recherchées : mobilier de chambre, vêtements, sac à dos, sac de couchage, valise, tapis, rideaux, plinthes, encadrement de portes et fenêtres, tapisserie décollée…

Reconnaître les punaises de lit et leurs œufs

Les punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Elles sont visibles à l’œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont environ la taille d’un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas.
  • Elles se déplacent à la vitesse d’une fourmi.
  • Elles ont une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elles peuvent vivre plus d’un an sans se nourrir lorsqu’elles se mettent en état de dormance.

Les œufs des punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont blanchâtres.
  • Ils sont de la grosseur d’une tête d’épingle.
  • Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés.
  • Ils éclosent environ de 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Détecter la présence de punaises de lit

Les punaises de lit sont actives surtout la nuit. Elles vivent principalement dans la chambre à coucher. Elles fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles.

Certains indices permettent de détecter la présence de punaises de lit.

Indices qui peuvent se trouver sur la peau :

  • piqûres semblables à celles des moustiques, qui provoquent des démangeaisons;
  • piqûres sur les parties du corps laissées découvertes pendant les heures de sommeil. Les premières piqûres peuvent être regroupées ou alignées sur la peau de la personne qui a dormi dans un endroit fortement infesté. Par la suite, si la personne continue à vivre dans l’endroit infesté, les piqûres apparaîtront un peu partout sur sa peau.

Indices qui peuvent se trouver dans le lit :

  • petites taches noires sur les draps, le matelas ou le sommier. Ces taches proviennent des excréments des punaises de lit;
  • présence de punaises de lit vivantes ou mortes, de peaux de punaises qui ont mué ou d’œufs près du dormeur. Ces traces peuvent se trouver dans le lit ou près du lit.

Cachettes des punaises de lit

Au début d’une infestation, les punaises de lit ont tendance à se cacher près de l’endroit où elles se nourrissent. Elles se cachent ainsi sur le matelas et le sommier, près de la personne qu’elles vont piquer durant son sommeil.

Dès que l’infestation devient plus importante, les punaises peuvent se disperser et se cacher ailleurs dans la chambre à coucher. Elles peuvent ensuite se déplacer dans les autres pièces.

Voici des exemples de cachettes possibles :

  • le sommier, les coutures et le dessous du matelas, et les ourlets des articles de literie;
  • la tête de lit, le mobilier de chambre et les tiroirs;
  • les vêtements, les sacs à dos ou à main et les valises;
  • les chaises, les fauteuils roulants, les sofas et les housses;
  • les tapis et les rideaux;
  • les moulures et les cadres de fenêtres ou de portes;
  • le derrière des plinthes chauffantes et des prises électriques;
  • la tapisserie décollée, les cadres et les affiches;
  • les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher;
  • les papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.

Connaître les modes de propagation des punaises de lit

Plus l’infestation est importante, plus les punaises de lit se déplacent dans les autres pièces de la résidence et dans d’autres logements.

Les punaises de lit peuvent s’introduire partout, même dans les maisons et les hôtels les plus propres. Elles peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu’une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit.

Les punaises de lit se propagent :

  • par contact étroit avec des articles d’usage courant infestés, tels que des vêtements, des sacs à main, des fauteuils roulants, des matelas, des sofas, etc.;
  • lors du transport d’articles infestés, surtout lors des déménagements;
  • par les murs, les plafonds et les planchers, en se faufilant dans la tuyauterie, les conduits, les câbles électriques ou d’autres ouvertures;
  • par les draps, les vêtements ou tout autre textile apporté dans les salles de lavage ou les buanderies;
  • par les articles usagés infestés achetés dans les marchés aux puces, les friperies, les commerces de meubles usagés;
  • lors de la cueillette de meubles ou d’objets infestés laissés dans la rue;
  • pendant les voyages, dans les bagages, les sacs, les vêtements ou les sacs de couchage infestés.

Prévenir l’infestation de punaises de lit

Voici quelques conseils pour éviter les infestations de punaises de lit.

Évitez les encombrements

Évitez d’accumuler des objets et de les laisser traîner dans votre résidence. Vous réduisez ainsi le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.

Inspectez les vêtements usagés que vous vous procurez

Soyez vigilant lorsque vous vous procurez des vêtements usagés. Prenez toujours soin de les inspecter. Transportez-les dans un sac fermé hermétiquement, c’est-à-dire de façon à ce que rien ne puisse en sortir ou y entrer. De retour chez vous, traitez les vêtements en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez les articles usagés que vous vous procurez

Évitez de rapporter chez vous des articles usagés en mauvais état ou abandonnés sur les trottoirs, comme des matelas, des sommiers, des meubles en bois ou rembourrés. Des punaises de lit pourraient infester ces articles.

Si vous décidez quand même de rapporter chez vous un de ces articles usagés, inspectez-le avec soin. Traitez-le à la vapeur chaude en suivant les consignes pour un traitement sans sécheuse ni laveuse. Placez les matelas ou les sommiers dans une housse antipunaises après les avoir traités à la vapeur chaude.

Préparez votre déménagement

Avant de choisir une entreprise de déménagement, informez-vous des mesures proposées pour les punaises de lit.

Tous vos vêtements, rideaux, literies ainsi que vos matelas, meubles et autres effets devraient être placés dans des sacs de plastique fermés hermétiquement.

Fermez vos boîtes de carton et bouchez les trous et les fissures avec du gros ruban adhésif.

Le jour du déménagement, inspectez le camion avant d’y charger vos meubles et autres effets. Assurez-vous qu’il a été nettoyé (vapeur chaude, aspirateur, désinfectant) et surtout, qu’il est exempt de punaises.

S’il y avait des punaises dans votre ancien logement et qu’elles n’ont pas été exterminées avant votre départ, elles peuvent déménager avec vous. Un nouveau logement ne les fera pas disparaître.

Dans votre nouveau logement

Avec une lampe de poche, inspectez les pièces, surtout les chambres, pour vérifier s’il y a des punaises de lit ou des œufs. Inspectez toutes les cachettes des punaises de lit.

Si vous trouvez des punaises, informez immédiatement le propriétaire qui devra faire appel à un exterminateur certifié.

Évitez d’appliquer vous-même des insecticides pour tenter de vous débarrasser des punaises. Cela peut nuire à votre santé et rendre les punaises plus difficiles à éliminer.

Suivez les conseils de préparation des lieux avant l’extermination et pour le traitement des textiles et des objets.

Prenez des précautions en voyage

Lorsque vous allez à l’hôtel, placez vos valises sur les supports à bagages ou dans le bain. Évitez de ranger vos vêtements et vos effets personnels dans les tiroirs ou de les placer sur le sol ou sur le lit.

Inspectez brièvement votre chambre, particulièrement votre lit. Si vous détectez la présence de punaises de lit dans la chambre, sur vos vêtements ou ailleurs, mettez tous vos effets personnels dans un sac de plastique. Fermez-le hermétiquement et conservez vos effets dans ce sac jusqu’à ce que vous les traitiez. Pour traiter vos effets personnels, suivez les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez vos bagages au retour de voyage

Dès votre retour, déposez vos valises sur une surface dure, comme le plancher de la salle de bain, de l’entrée ou du garage. Inspectez-les avec soin.

désinfection de vrillette

Qu’est-ce qu’une vrillette du bois ?

Insecte nuisible de type xylophage, la larve de la vrillette du bois se nourrit de pièces de bois.

Ainsi, les vrillettes peuvent causer des dommages considérables aux structures en bois des bâtiments.

Ces parasites du bois appartiennent à la famille des anobides (Anobiidae) et comptent deux espèces principales :

  • la petite vrillette ;
  • la grosse vrillette.

La petite vrillette

La petite vrillette adulte (Anobium punctatum), également appelée « ver du bois », mesure entre 2,7 et 4,5 mm de long. Elle possède 6 pattes.

De couleur brun foncé à noirâtre, elle est surtout répandue dans les régions tempérées.

Cette vrillette peut infester tout type de bois, mais elle a une préférence pour le bois tendre, comme le bois de résineux. Le bois de feuillus, dit bois dur, est peu touché.

Comment reconnaître une vermoulure de petite vrillette ? Les vermoulures sont les petits trous et les galeries creusés par les larves xylophages de vrillettes dans le bois. Pour les petites vrillettes, ces vermoulures sont souvent visibles sur la surface du bois et sont accompagnées de fine sciure.

La grosse vrillette

Plus grande que sa cousine la petite vrillette, la grosse vrillette adulte (Xestobium rufovillosum), mesure entre 6 et 8 mm.

Cet insecte à larves xylophages raffole du bois ancien et humide que l’on retrouve dans les bâtiments historiques et les églises.

D’où viennent les vrillettes ?

Les vrillettes proviennent généralement des milieux forestiers et peuvent être introduites dans les maisons par du bois tendre infesté.

De plus, les vrillettes adultes volent et peuvent entrer tout simplement par les fenêtres et pondre dans les interstices de meubles, de charpente ou de sols en bois.

Si vous envisagez l’achat d’une maison avec des vrillettes, nous vous conseillons d’exiger un traitement curatif avant de conclure la transaction !

Pourquoi les vrillettes sont-elles dans les maisons ?

Les conditions favorables à l’apparition des vrillettes du bois

Dans les maisons, les vrillettes trouvent des conditions propices à leur développement : humidité et chaleur.

Les zones mal ventilées constituent des sites particulièrement attractifs pour ces insectes xylophages.

Un produit fongicide comme traitement contre les vrillettes ? Non, un fongicide agit sur les champignons et les moisissures en cas d’humidité, mais pas contre les vrillettes qui requièrent un traitement adapté.

Les zones à risque dans la maison

Les zones à risque d’infestation par les vrillettes du bois dans la maison sont :

  • les structures en bois ;
  • les boiseries ;
  • les meubles en bois ;
  • les parquets en bois tendre ;
  • les poteaux et poutres de charpentes.

Si votre logement dispose de parquets en bois véritable, nous vous recommandons un entretien consciencieux et adapté de vos sols pour prévenir l’infestation par la vrillette du bois.

Bien sûr, les zones humides et mal isolées, comme les combles ou les caves avec poutres en bois, constituent des refuges parfaits et discrets.

Les risques et dégâts causés par les vrillettes

Dégâts sur le bois

Les femelles adultes pondent entre 30 et 40 œufs dans les interstices de pièces en bois. Toutefois, seules les vrillettes au cycle larvaire sont xylophages et creusent des galeries dans le bois pour se nourrir.

Ainsi, au fil du temps, la structure du bois s’affaiblit, comme lors d’une infestation de termites. Les dommages esthétiques et structurels peuvent coûter cher en réparations.

Vrillette et piqûre chez l’homme ? Les vrillettes ne piquent pas l’homme. Ces insectes s’attaquent seulement au bois et jamais aux personnes. Toutefois, la dégradation du bois dans l’habitat peut menacer la sécurité des occupants.

Diagnostic mérule : dans quel cas et avec quelles obligations ?

Documents

Le diagnostic termites : obligation, validité, conseils

Documents

Risques et dangers pour l’habitat et l’homme

Outre les dommages matériels, la présence de vrillettes du bois nuit à la sécurité du bâtiment à long terme.

De plus, la poussière de bois créée par l’activité de cet insecte xylophage représente un facteur aggravant pour les personnes souffrant d’allergies ou d’une sensibilité pulmonaire.

Solutions et traitements contre les vrillettes

Prévenir l’infestation du bois par les petites et les grosses vrillettes

Vous vous demandez comment prévenir l’infestation par les petites et grosses vrillettes ?

Voici trois actions incontournables pour échapper à une infestation de vrillettes du bois :

  • contrôler l’humidité dans votre logement ;
  • utiliser du bois traité contre les nuisibles en général ;
  • inspecter régulièrement vos structures en bois.

Bien entretenir la charpente, les poteaux et les poudres en bois de votre maison contribue à lutter efficacement contre les vrillettes du bois.

Choisir un traitement adapté contre la vrillette

Traitement par fumigation

Si malgré tous vos efforts, des vrillettes du bois se sont installées dans vos éléments en bois, la fumigation de la vrillette est une méthode efficace et certifiée pour éliminer cet insecte nuisible.

Cependant, la destruction par la fumée composée d’un produit insecticide (biocide disposant d’une autorisation réglementaire) requiert l’intervention de professionnels.

En faisant appel à un expert de la fumigation, vous avez la certitude que le traitement contre la vrillette sera réalisé dans les règles de l’art.

En effet, les entreprises certifiées utilisent des produits certifiés CTB-P+, gage d’efficacité, de qualité, de sécurité, de sureté et d’aptitude à l’usage.

Traitement thermique

Pour éviter un traitement impliquant un biocide, vous pouvez opter par un traitement certifié par la chaleur, dit traitement thermique.

Cette méthode présente aussi l’avantage de traiter les pièces de bois apparentes sans avoir besoin de les décaper.

Pour garantir la mortalité de toutes les larves présentes dans le bois, le traitement thermique nécessite une intervention à 60°C pendant 30 minutes ou à 53°C pendant 2 heures. L’effet est immédiat.

Le prix de la désinsectisation des vrillettes s’avère parfois coûteux.

Choisir des traitements chimiques ou naturels

Malgré une grande efficacité, le traitement des pièces de bois par des produits xylophènes (insecticides chimiques) peut nuire à l’environnement et à la santé humaine.

Des alternatives naturelles existent, comme l’utilisation de nématodes, des vers microscopiques parasitaires qui tuent les larves de vrillettes.

Vous l’aurez compris, vous prémunir des infestations de vrillettes reste primordial pour conserver un habitat sain et agréable.

Sur le même sujet.

Cet insecte parasite s’attaque à vos meubles et vos objets en bois. Agissez avant qu’il prolifère.

SOMMAIRE
  • Pourquoi y a-t-il des vrillettes chez moi ?
  • Les vrillettes sont-elles dangereuses ?
  • Comment se débarrasser de la vrillette du bois ?

La vrillette du bois peut causer de sérieux problèmes dans nos maisons. Ces petits insectes xylophages se nourrissent de bois en y creusant des galeries, pouvant entraîner des dégâts structurels et une détérioration de vos biens et votre charpente. Si vous suspectez la présence de vrillette du bois chez vous, prenez des mesures immédiates pour éliminer ces nuisibles et protéger votre maison. Découvrez nos astuces pour se débarrasser de ce nuisible .

À découvrir
  • Février : quels sont les légumes et les fruits de saison ?

    Février : quels sont les légumes et les fruits de saison ?

Pourquoi y a-t-il des vrillettes chez moi ?

La présence de vrillettes dans votre maison peut avoir différentes origines. Les larves xylophages de vrillettes sont attirées par le bois humide ou endommagé (les insectes à l’âge adulte n’en consomment pas). Si vous avez du bois non traité ou mal entretenu dans votre maison ou vos combles, cela peut favoriser leur installation.

Elles peuvent se cacher dans des meubles anciens en bois tel que le chêne, les résineux, les feuillus ou le bois d’aubier, surtout s’ils n’ont pas été correctement entretenus ou traités.

Si vous avez importé du bois provenant de régions où les vrillettes sont courantes, il est possible que les insectes aient été introduits dans votre maison par le biais de ce bois.

Ces parasites du bois peuvent également provenir de l’extérieur de votre maison. Si vous avez des arbres ou du bois de chauffage près de votre maison, les insectes peuvent migrer vers l’intérieur à la recherche de nouvelles sources de nourriture.

Les vrillettes sont-elles dangereuses ?

Il existe deux types de vrillettes : la petite vrillette et la grande vrillette (ou grosse vrillette). Comme le capricorne des maisons, les vrillettes du bois ne sont pas directement dangereuses pour la santé humaine. Cependant, elles peuvent causer des dommages importants à votre maison et à vos objets en vieux bois. Ces coléoptères foreurs de bois se nourrissent du bois tendre, ce qui peut affaiblir les structures, les planchers, les meubles et autres objets en bois (charpentes, poutres, plancher, étagères, boiseries, chaises). Une infestation non traitée peut donc entraîner des problèmes structurels coûteux à réparer.

De plus, la présence de vrillettes peut nuire à la valeur esthétique des habitations. Les petits trous laissés par les insectes et les traces de farine de bois peuvent rendre les surfaces en bois peu attrayantes.

Comment se débarrasser de la vrillette du bois ?

Voici quelques conseils pratiques pour vous aider dans cette tâche :

  1. La première étape pour éliminer cet insecte xylophage est de savoir si vous en êtes effectivement infesté. Recherchez des signes de présence d’insectes tels que des petits trous dans le bois, des copeaux de bois ou une fine poudre de bois appelée «farine de bois». Vous pouvez également apercevoir les vrillettes du bois adultes la journée : ils possèdent un thorax de couleur brun foncé un peu marbré entre 5 et 7 mm et des antennes, trois paires de pattes et des mandibules.
  2. Isoler les zones touchées pour éviter que l’infestation ne se propage à d’autres parties de la maison. Utilisez des bâches en plastique ou du ruban adhésif pour sceller hermétiquement les zones infestées.
  3. Ôter le bois endommagé, brosser et décaper le bois peu infesté pour retirer la vermoulure des galeries creusées par les larves.
  4. Passez l’aspirateur dans les endroits infestés pour éliminer les insectes adultes, les larves et les débris de bois. Assurez-vous de vider immédiatement le sac de l’aspirateur à l’extérieur de la maison pour éviter toute réinfestation.
  5. Congelez les objets infestés qui peuvent être déplacés pendant quelques jours, comme les petits meubles ou les bibelots en bois. La température extrêmement basse tuera les insectes et leurs œufs.
  6. Si l’infestation est importante, il peut être nécessaire de traiter en profondeur le bois et d’injecter un produit de préservation dans les maçonneries, le bois de charpente, les parquets ou les meubles, généralement à base de perméthrine ou de pyrèthre, couramment utilisés pour traiter les infestations de vrillette du bois ou de termites

Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir éliminer efficacement la vrillette du bois vous-même, il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée de la lutte antiparasitaire et le traitement en profondeur. Ils ont l’expertise et les outils nécessaires pour éliminer ces nuisibles de manière sûre et efficace.

En conclusion, la présence de vrillette du bois dans votre maison peut être préoccupante, car ces insectes xylophages peuvent détériorer vos biens en bois. Agissez rapidement pour éliminer ces nuisibles et protéger votre maison. Assurez-vous par ailleurs de prendre des mesures préventives pour éviter une nouvelle infestation à l’avenir. Entretenez correctement le bois dans votre maison avec un traitement préventif et surveillez régulièrement les signes d’infestation sur vos éléments en bois.

ou trouver les punaise de lit

Comment savoir si j’ai des punaises de lit chez moi ?

Pour savoir si vous avez des punaises de lit chez vous, vérifiez:

  1. si vous ou un membre de votre famille semble avoir des piqûres d’insectes sur la peau.
  2. si vous ou un membre de votre famille souffrez de démangeaisons.
  3. s’il y a présence de taches de sang ou de taches noires sur le matelas.
  4. s’il y a présence de taches ou d’insectes dans le matelas et le sommier.
  5. s’il y a présence de taches ou d’insectes sur les meubles et fournitures de votre chambre.

Si vous trouvez l’un ou l’autre de ces indices, investiguer plus profondément et parlez-en à un exterminateur professionnel.

Punaises de lit : un risque pour la santé ?

Introduction

Les punaises de lit sont des insectes nuisibles qui se nourrissent du sang humain. Elles sont de plus en plus présentes dans les foyers, les hôtels et les transports en commun. Si elles ne transmettent pas de maladies infectieuses, elles peuvent néanmoins avoir un impact négatif sur la santé des personnes infestées.

Les risques physiques

Les piqûres de punaises de lit peuvent provoquer des réactions allergiques, des démangeaisons intenses, des lésions cutanées et des troubles du sommeil. Dans certains cas, les piqûres peuvent s’infecter.

Les risques psychologiques

La présence de punaises de lit peut causer un stress important, de l’anxiété, de la dépression et une baisse de l’estime de soi. Les personnes infestées peuvent avoir peur de dormir chez elles et peuvent se sentir isolées et honteuses.

Les groupes à risque

Les personnes les plus à risque de complications liées aux piqûres de punaises de lit sont les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes ayant des allergies ou des problèmes de santé chroniques.

Comment se protéger

Il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger des punaises de lit :

  • Inspectez les matelas, les sommiers et les meubles rembourrés lorsque vous voyagez ou séjournez dans un hôtel.
  • Lavez vos vêtements et vos draps à l’eau chaude après avoir voyagé.
  • Passez l’aspirateur régulièrement dans votre maison, en particulier dans les chambres à coucher.
  • Si vous pensez avoir des punaises de lit, contactez un professionnel de la désinsectisation.

Conclusion

Les punaises de lit ne sont pas une menace pour la vie, mais elles peuvent avoir un impact négatif sur la santé physique et mentale des personnes infestées. Il est important de prendre des mesures pour se protéger de ces insectes nuisibles.

Comment reconnaître les piqûres de punaises de lit ?

En raison des différents aspects qu’elles peuvent revêtir, il est parfois difficile de reconnaître les piqûres de punaises de lit. On pourrait d’ailleurs facilement les confondre avec celles infligées par les moustiques, les puces ou même les araignées. Elles ressemblent généralement à des piqûres de moustiques, avec une légère enflure, mais peuvent également à l’occasion provoquer de l’urticaire papuleuse. Bien que beaucoup plus rare, les piqûres de punaises de lit peuvent provoquer des éruptions bulleuses hémorragiques, de l’urticaire géant, et de l’impétigo. Elles ont la particularité d’être parfois regroupées, parfois alignées. Recherchez-les plus particulièrement sur les membres qui ne sont pas recouverts de vêtements pendant la nuit ( ex: les pieds, les mains, les jambes, les bras ou le tronc…). (1)

photo picure punaise de lit

photo piqûre punaise de lit
Réactions semblables à des piqûres de moustiques. 

 

photo piqure punaise de lit urticaire
Réaction semblable à de l’urticaire.

 

Réaction bulleuse aux piqures punaises de lit
Réaction bulleuse aux piqûres punaises de lit engendrant des cloques sur la peau et sont parfois hémorragiques (remplies de sang). 

Il est également intéressant de savoir que les réactions cutanées aux piqûres de punaises de lit peuvent apparaître chez certaines personnes immédiatement après les piqûres, tandis qu’elles peuvent prendre plusieurs jours chez d’autres. Chez certains individus, les lésions cutanées peuvent laisser de petites taches brunes sur la peau après la guérison.

Toutefois, puisqu’une partie de la population ne démontre aucune réaction cutanée ou démangeaison suite aux piqûres de punaises de lit, il est important de pousser la recherche un peu plus loin, surtout si un membre de votre famille ou un voisin vous dénonce la présence de piqûres cutanés ou de punaises de lit. L’absence de “piqûres” ne fait pas en sorte que vous n’ayez pas de punaises de lit.

Comment reconnaître les taches laissées par les punaises de lit ?

Afin de croître et de se multiplier, les punaises de lit doivent sans cesse s’alimenter en piquant leurs victimes. Lorsqu’elle pique son hôte, la punaise injecte premièrement un anesthésiant, ce qui évitera de ressentir la douleur de la piqûre, puis une substance anticoagulante, de sorte à ce que le sang circule bien. Il arrive lors de leurs repas que le site piqué laisse une goutte de sang s’échapper et tache les draps. Il n’est pas rare également que des punaises de lit regorgeant de sang soient écrasées pendant la nuit et laissent sur les draps des taches plus grandes ou étendues. Il arrive également qu’elles laissent des excréments sur les draps. Les tâches à rechercher ont une étendue allant de quelques millimètres à quelques centimètres et peuvent varier du noir au rouge en passant par des teintes plus brunâtres. Celles-ci se retrouvent généralement près des membres le plus fréquemment touchés, soit les jambes, les bras. Si vous croyez être susceptible d’être victime de la présence de punaises de lit, il est conseillé d’utiliser une literie très pale afin d’être capable d’y déceler les taches de sang. Vérifiez également les rebords de vos matelas.

taches punaises sur matelas
Taches d’excréments de punaises de lit sur un matelas.

Si l’infestation n’est pas encore suffisamment étendue ou pour différentes raisons, il peut être impossible de trouver des tâches de sang ou d’excréments sur les draps. Il est donc conseillé de tenter de trouver l’insecte lui-même dans le lit.

Comment trouver les punaises de lit dans un matelas ?

La punaise de lit est excessivement prudente, rusée et hypocrite. Elle sort normalement de sa cachette seulement lorsque sa victime dort profondément. Elle fuit la lumière et se déplace relativement rapidement. Pour la trouver, munissez-vous d’une lampe de poche. Ôter les draps et inspectez le matelas. Portez une attention particulière aux coutures, inspectez minutieusement les cordons, les boutons et tout autre endroit où l’insecte pourrait s’introduire. Vérifiez le dessous du matelas de la même manière puisqu’il s’agit d’un endroit apprécié de la punaise pour s’y regrouper et proliférer. Soyez attentif à l’éventuelle présence de punaises, de carapaces de punaises mortes, de nymphes (petites punaises) et de taches noires. (2)

Punaises de lit juveniles nymphes
Punaises de lit juvéniles (nymphes)

 

trouver punaises de lit dans un matelas
Punaises de lit dans un matelas. On y aperçoit des œufs, des punaises juvéniles (nymphes) bien gorgées de sang ainsi qu’une punaise adulte.

 

Punaises de lit sur un matelas
Punaises de lit sur un matelas

Parfois, les punaises de lit affectionnent davantage les sommiers (boxspring) que les matelas. Inspectez-les de la même manière que les matelas. Certains d’entre eux peuvent avoir des tissus ou des cartons légèrement fixés à leurs dessous. N’hésitez pas à les ôter afin de vérifier minutieusement l’intérieur du sommier. Il n’est pas rare que l’insecte s’y réfugie et y prolifèrent rapidement à l’abri du regard de ses victimes.

Vérifiez ensuite la structure du lit. Inspectez minutieusement toute structure métallique. N’hésitez pas à relever délicatement les planches de bois qui pourraient s’y trouver. Les punaises de lit aiment s’y cacher.

Si la base de votre lit ne possède pas de pattes, il sera peut-être utile pour vous d’en vérifier l’intérieur en le couchant sur le côté. Les punaises affectionnent particulièrement les coins des bases de lit.

Punaises de lit dans le coin d'un meuble
Punaises de lit dans le coin d’un meuble

Comment trouver les punaises de lit dans les meubles ?

Bien qu’elle affectionne grandement le lit, il n’est pas rare de retrouver la punaise de lit dans les meubles. Elle n’en est pas moins difficile à trouver pour l’oeil profane.

Il est inutile de la chercher sur les surfaces exposées à la lumières. Elles préfèrent les surfaces tournées vers les murs ou les planchers. Vérifiez l’arrière des têtes de lit. On les retrouve également à l’intérieur des meubles. N’hésitez pas à déplacer les meubles et à les retourner. Les punaises aiment entre autre se cacher dans les petits trous dans le bois et près des petites pattes ou feutres. Sortez tous les tiroirs de vos commodes et vérifiez en l’intérieur à l’aide de votre lampe de poche. Recherchez les taches laissées par leurs excréments.

taches noires punaises de lit sur bois
Taches noires de punaises de lit laissées sur le bois (Excréments de punaises de lit).

 

punaise de lit dans un trou de meuble
Punaise de lit dans un trou d’un meuble.

 

punaises de lit sous les meubles
Punaises de lit sous les meubles, près des feutres.

La punaise se retrouve également parfois derrière les cadres, les horloges et les rideaux. Il faut également envisager la possibilité qu’elle se cache dans les plinthes électriques, les tringles protégeant le bas des murs, derrière la tapisserie, sous les cadres de porte, à l’intérieur des prises électriques, dans les fissures de planchers, etc.

Matériel de détection des punaises de lit

Afin d’effectuer une surveillance à plus long termes ou encore pour s’assurer de l’absence de punaise suite à un traitement, il existe une panoplie de technologies utilisées en tant que matériel de détection des punaises de lit. Ils sont parfois appelés pièges à punaises de lit, moniteurs pour pattes de lit, intercepteurs ou encore détecteurs de punaises de lit… Il existe même des boutiques en ligne tel que « L’exterminateur en ligne » offrant une multitude d’articles contre les punaises de lit.

Les moniteurs de punaises de lit destinés aux pattes de lit

Les moniteurs pour pattes de lit permettent de vérifier les tentatives où des punaises de lit tentent de monter ou descendre du lit via les pattes du lit. De formes carrés ou rondes, ils sont placés sous chacune des pattes du lit. Lorsqu’une punaise de lit tente de passer par celui-ci, elle glisse dans un interstice où elle est incapable d’en ressortir. Il est alors possible de monitorer la présence de l’insecte. Cette méthode demande toutefois que le lit soit éloigné du mur et que la literie ne touche jamais le sol sans quoi les punaises pourraient passer ailleurs que par les pièges.

Les pièges anti-punaise avec phéromones

Les pièges avec phéromones utilisent des signaux chimiques qui attirent les punaises de lit vers le piège. Il est alors possible de vérifier si elles sont présentes.

Les pièges à punaises de lit utilisant la chaleur

Certains pièges utilisent la chaleur afin d’attirer les punaises de lit. Plutôt discrets, certains de ces pièges sont intégrés à une barre de tension multiprise pour les appareils électriques. Ces pièges sont particulièrement appréciés dans les endroits fréquentés par des clients tels que les centres d’hébergement, les auberges, les motels et les hôtels.

Les pièges à punaises de lit pour les logements vides

Il est très difficile de détecter ou de piéger des punaises de lit dans un logement vide. En temps normal, les punaises sont attirées par l’odeur, la chaleur et le CO2 émis par ses victimes. Hors, lorsqu’un locataire quitte un appartement infesté, ces éléments sont absents. Les punaises ont alors tendance à aller se cacher pour ne réapparaître que lorsqu’un nouveau locataire habitera les lieux. Certains pièges à punaise de lit pour les logements vides sont disponibles sur le marché. Ils utilisent une technologie combinant chaleur, CO2 ainsi phéromones afin de simuler la présence d’une personne qui dort dans l’appartement. Puisqu’ils sont plus coûteux, certains professionnels de la désinsectisation offrent un service de location pour les clients intéressés par cette technologie.
Inspection par un professionnel de la désinsectisation

Les professionnels de la désinsectisation connaissent le mode de vie des punaises et les endroits où elles aiment se cacher. De plus, ils sont en mesure de reconnaître rapidement l’insecte s’il se trouve sur les lieux. Bien qu’une inspection visuelle des lieux ne soit pas efficace à 100%, il arrive très souvent que les punaises de lit soient débusquées ainsi. Même si vous ne présentez pas de symptômes, il peut être, dans certaines circonstances, profitable de faire effectuer une inspection préventive. C’est entre autre le cas lorsqu’un de vos voisins de logement découvre la présence de punaises.

Inspection canine des punaises de lit

L’inspection canine des punaises de lit est un outil fort précieux. Depuis longtemps, les chiens ont démontré leur efficacité redoutable à détecter des odeurs imperceptibles à l’homme. Que ce soit dans le domaine de la recherche de stupéfiants, d’explosifs, de personnes disparues ou même de certaines maladies, ils ont oeuvré de pair avec les maîtres-chiens afin de rendre service à l’humanité.

De nos jours, l’offre de chiens détecteurs de punaises de lit est en forte augmentation. Bien dressé et suivant un entraînement constant, l’efficacité de la prestation du chien détecteur serait d’environ 95 %. De plus, l’animal est capable faire la différence entre une punaise vivante ou une punaise morte. On dit même qu’il serait capable faire la différence entre un oeuf fécond et un oeuf mort.

Certaines agences offrent même le passage de 2 ou 3 chiens détecteurs de punaises de lit afin de confirmer les indications données relevées par le premier chien. Ces passages réduisent d’autant plus toute marge d’erreur que le premier animal aurait pu faire.

J’ai des punaises de lit que faire?

Lorsque vous découvrez que vous avez des punaises de lit dans votre logis, il est important d’agir rapidement, sans toutefois paniquer. Il ne faut pas avoir honte d’être en présence de punaises de lit. Cela arrive à n’importe qui et ce n’est pas une question de mal propreté. Être victime d’une infestation est une situation accidentelle. On doit donc approcher le problème tel un accident.

Il est déconseillé d’essayer de régler le problème par soi-même. Il n’est pas rare de voir des cas où l’intervention de la victime ait empiré l’état de l’infestation, dispersé les punaises de lit et augmenté le coût du traitement. Les exterminateurs professionnels ont accès à de l’équipement et à des produits plus efficaces. Ils ont l’expérience et peuvent mieux circonscrire l’infestation et la traiter efficacement.

Discutez de votre situation avec un expert, cliquez ici pour contacter un exterminateur de punaises de lit. derattack.

Quels sont les différents traitements disponibles pour éliminer les punaises de lit?

Les traitements destinés à enrayer les punaises de lit sont variés. Vous retrouverez entre autre:

Le traitement à la chaleur à l’aide d’unités de chauffage.
Le traitement à la chaleur à l’aide de chambres chaudes (Hot housse).
Le traitement à la vapeur sèche, laquelle est souvent jumelé à l’application de produits.
Le traitement à l’aide de produits homologués contre la punaise de lit.
Le traitement à l’aide d’aspirateur, de vapeur sèche et de terre de diatomée, surtout utilisé dans les endroits où il est impossible d’utiliser les autres types de traitement.
Le traitement à la chaleur des vêtements
Le traitement de congélation des vêtements et objets ne pouvant être soumis à la chaleur.

C’est en discutant avec votre professionnel de la gestion parasitaire et en mettant à jour votre situation avec lui qu’il sera en mesure de vous proposer un plan d’action afin d’éliminer l’infestation.

La punaise de lit est l’un des insectes les plus difficiles à se départir. Le succès de la désinsectisation repose sur la collaboration de tous les acteurs (locataire, propriétaire et professionnel de la désinsectisation). Il est recommandé de suivre à la lettre les instructions que vous fournira votre professionnel de la désinsectisation. (3)

pourquoi les punaises pique

pourquoi les punaises pique. Pour se débarrasser des punaises de lit sont utilisés des produits chimiques. En tant qu'entreprise spécialisée en désinfection, nous avons testé toutes les méthodes disponibles de l'évaporation, du gel et de la buée.

Où piquent les punaises de lit dans votre logement ?

Comme son nom l’indique, c’est dans votre chambre à coucher que vous êtes le plus susceptible de vous faire piquer, mais cet insecte nuisible peut se cacher un peu partout dans votre maison.

De plus, si vous avez des animaux de compagnie comme les chiens où les chats, ils auront tendance à coloniser les espaces de vie de vos compagnons à quatre pattes.

• Chambre à coucher : matelas, lit, literie, coussin, tapis, armoire à vêtements…

• Salle de bain : pile de vêtements, armoire à serviettes…

• Salon : canapé, fauteuil, tapis, plaid

• Et aussi : moquette, lampes, plinthes, panier à chien, arbre à chat, sacs de voyage, valises, meubles, le linge de maison…

Punaises de lit

Piqûres de punaises de lit les symptômes

Quand une punaise de lit vous pique, vous ne sentirez rien sur le moment.

Il y a même fort à parier que vous ne remarquerez pas la piqûre avant de ressentir les premiers symptômes.

Le saviez vous : les piqûres de punaises de lit sont indolores, car lorsque ces insectes piquent, ils injectent d’abord une salive anesthésiante avant de sucer votre sang et c’est cette salive qui est responsable de l’apparition d’un bouton rouge et de démangeaisons.

• Boutons rouges : comme pour les piqûres de moustique, celles des punaises de lit entraînent l’apparition d’une éruption cutanée (bouton rouge) que vous remarquerez à votre réveil.

• Démangeaisons : la piqûre de punaise de lit provoque une petite réaction inflammatoire sur la peau de la victime qui va se traduire par des démangeaisons – une envie folle de vous gratter va vous prendre dès le réveil.

Comment identifier les piqûres de punaises de lits

• Piqûre sans bruit : contrairement aux moustiques et autres insectes volants qui hantent parfois vos nuits avec ce bruit stressant de bourdonnement, la punaise de lit ne fait aucun bruit.

• Piqûre indolore : contrairement au moustique tigre, aux guêpes et autres insectes hyménoptères, la piqûre de la punaise de lit ne fait pas mal. • Piqûres multiples : c’est souvent le signe principal permettant d’identifier qu’il s’agit de piqûres de punaises de lits. Un seul insecte peut vous piquer jusqu’à dix fois en une seule nuit, de manière très localisée.

• Piqûre la nuit : la punaise de lit est un insecte qui vit la nuit et dort le jour. Il rare de vous faire piquer en pleine journée.

4 signes pour identifier la présence de punaises de lit

1. Traces noires : si vous identifiez de la poussière noire dans votre lit il peut s’agir de punaises de lit mortes ou de leurs excréments.

2. Traces de sang : la présence de taches de sang sur votre literie ou vos vêtements peut indiquer une présence de punaises de lit.

3. Odeur : une infestation de punaises de lit dégage une odeur désagréable.

4. Piqûre : les punaises de lits piquent, et piquent beaucoup même !

Comment les punaises de lit arrivent dans votre logement ?

Comment soulager les démangeaisons ?

Le saviez-vous : quand les démangeaisons, arrivent elles vont s’intensifier durant plusieurs secondes, quelques minutes au maximum avant de s’atténuer, voire de disparaître, même si vous ne vous grattez pas.

Ce qu’il ne faut pas faire : en vous grattant

vous aller irriter votre peau et agrandir la zone de démangeaison, le bouton rouge va grandir ou vous aurez des rougeurs. vous risquez même de créer une infection.

Ce que vous pouvez faire pour soulager la démangeaison :

comme pour soulager une piqûre de moustique, il existe plusieurs remèdes de grands-mères que vous pouvez tester : eau froide, glaçon, huile essentielle, aloe verra… nous vous conseillons de vous rendre en pharmacie pour écouter les conseils d’un professionnel de santé et avoir un traitement adapté.

Punaise de lit – fiche d’identité

Nom latin : cimex lectularius

  • Taille : 6-7 mm en moyenne
  • Couleur : brun-noir Durée de vie : 6 mois à 2 ans en moyenne.
  • Reproduction : la punaise de lit est la championne de l’infestation grâce à son rythme de reproduction.

Cet insecte pond des œufs, beaucoup d’œufs ! On estime qu’une femelle peut pondre jusqu’à 500 œufs au cours de sa vie.

A quoi ressemble une piqûre de punaise de lit et combien de temps met elle à apparaitre ?

A quoi ressemble la piqure de punaise de lit

L’apparition sur votre corps de démangeaisons et de piqûres vous amène généralement à penser que votre logement a été infesté par des punaises de lit.

La piqûre de punaise de lit est souvent indolore au moment même de la piqûre. Les marques de la piqûre ne vont pas forcément apparaître immédiatement ou au même moment en fonction des personnes, cela dépendra de votre niveau de réaction à ce type de piqûre. 1 à 2 heures plus tard vous pourrez ainsi voir apparaître des traces rouges sur la peau et ressentir des démangeaisons comme une piqûre de moustique, comme seulement 48h après ou jamais ! Les piqûres se trouvent généralement sur les parties non couvertes des bras, des jambes et du dos, zones généralement moins protégées. Une de particularités des piqûres de punaises de lit est qu’elles peuvent être faites en ligne, même si ce n’est pas toujours le cas, surtout dans le cas d’une infestation récente. Les piqûres de punaises de lit sont cependant souvent faites au même endroit sur la peau. Si ce n’est pas le cas, c’est que plusieurs punaises de lit vous ont piqué.

La plupart du temps la piqûre de punaise de lit ressemble à un petit bouton de moustique qui apparaît quelques heures après la piqûre .

La réaction cutanée dépend de la sensibilité de l’individu :

  • Certaines personnes ne savent même pas qu’elles ont été piquées et ne verront aucune piqûre ;
  • Pour certains, les piqûres disparaissent au bout de quelques heures voire quelques jours sans aucune intervention ;
  • Pour d’autres, elles se manifestent par une réaction allergique plus ou moins localisée, avec des boutons rouges vifs. Il est toujours préférable de ne pas gratter afin de ne pas surinfecter les boutons.

La meilleure façon de savoir si les piqûres sont causées par des punaises de lit et pas un autre insecte de type moustique ou tique est de chercher des indices révélateurs de la présence de punaises de lit.

Quelles sont les autres traces des punaises de lit ?

Dans la mesure où vous êtes à la base du régime alimentaire des punaises de lit, elles vont laisser des traces là où vous êtes généralement la nuit ou dans l’obscurité, comme les lits ou les canapés. Une inspection minutieuse de chaque recoin de ces meubles est donc nécessaire pour confirmer leur présence. Vous devez cibler votre attention sur trois principaux signes :

reconnaitre punaise de lit

Des punaises de lit vivantes ou mortes qui peuvent prendre des tailles/formes différentes. Ci-contre une punaise adulte comparée à un grain de riz.

Vous devrez également rechercher :

  • Des tâches noires ou brunes (ce sont les déjections des punaises de lit)
  • Des peaux de couleur marron-beige qui sont les fragments de leurs mues.

    Quelles sont les habitudes alimentaires des punaises de lit ?

    Les punaises de lit se nourrissent tous les 5 à 7 jours, ne quittant leur abri que pour trouver un hôte quand elles sont affamées. Elles ont tendance à se nourrir la nuit, mais si elles sont affamées, elles chercheront un hôte à tous moments, en particulier si un hôte proche à tendance à dormir pendant la journée.
    Les punaises de lit ne grimperont pas sur votre corps, elles rampent sur le lit et se nourrissent aux endroits où votre peau est en contact avec le lit, ce qui signifie que les piqûres seront sur le côté de votre corps où vous dormez. Elles n’ont besoin que de 5 à 10 minutes pour se nourrir et se gorger de sang et peuvent passer moins de 20 minutes sur un hôte. Après s’être nourries, elles retournent à leur abri et y passent donc la majeure partie du temps.

    Les nuisibles sont attirés par la chaleur, le dioxyde de carbone et diverses molécules émanant du corps, ce qui signifie que les petites créatures disposent d’« appareils » très sophistiqués de détection pour trouver un corps apte à les alimenter.

    Les scientifiques ont trouvé de nombreuses molécules dégagées par les animaux qui pouvaient attirer les punaises de lit.

    Une étude menée par l’Université d’État du New Jersey et de l’Université Purdue s’est penchée sur les meilleurs mélanges utilisés dans des appâts et a constaté qu’un mélange d’huile de menthe, d’huile de coriandre égyptienne avec certaines molécules organiques (nonanal et 1-octène-3-ol (octenol)) était-ce qu’il y avait de mieux pour attirer ces parasites. Ils ont également constaté que les punaises de lit préféraient une surface noire à une surface blanche. D’autres scientifiques ont constaté que d’autres mélanges attiraient ces nuisibles, mais ils n’ont pas été testés dans des conditions de laboratoire.

    Une peau poilue peut-elle vous protéger des piqûres ?

    Une étude menée à l’Université de Sheffield a constaté que les poils peuvent donner un certain avantage comparés aux peaux lisses. Des étudiants bénévoles se sont fait raser un bras et ont suivi le temps nécessaire avant de constater la première piqûre par des punaises de lit sur chaque bras étudié. Les nuisibles ont pris beaucoup plus de temps à piquer sur la peau où les poils étaient présents et les victimes étaient plus susceptibles de les y sentir ramper.

    Les étudiants ont été épargnés des véritables piqûres, car les punaises étaient enlevées juste avant de piquer ! On sait depuis un certain temps que la pilosité offre une protection partielle contre certains insectes nuisibles, mais personne ne l’avait jamais réellement testé avec des punaises de lit. Cependant, la pilosité a peu de chances d’arrêter les punaises de lit de vous piquer pendant que vous dormez.

    Pourquoi les piqûres de punaises de lit démangent-elles ?

    Les piqûres grattent parce que votre corps réagit à la salive injectée par la punaise de lit pendant qu’elle vous pique. Les punaises de lit, tout comme d’autres insectes piqueurs, ont une bouche complexe avec une partie en forme d’aiguille qui perce la peau et d’autres parties dentelées sciant la chair pour trouver un vaisseau sanguin. Elle dispose également d’un canal alimentaire pour aspirer le sang et un canal qui injecte de la salive contenant un anticoagulant et un anesthésique. L’anticoagulant garde le sang liquide pour qu’il continue à couler et l’anesthésie vous évite de sentir la morsure et permet à la punaise de lit de s’alimenter tranquillement.

    Le système immunitaire du corps reconnaît la matière étrangère et produit de l’histamine en tant que mécanisme de défense. Cela provoque une inflammation localisée et des démangeaisons.

    Combien de temps cela prend-il pour que les piqûres n’apparaissent ?

    Cela revient à demander : « Combien mesure un morceau de ficelle ? » Les gens ne réagissent pas à la même vitesse aux piqûres en fonction de la sensibilité de leur système immunitaire à la matière étrangère injectée pendant la piqûre : le corps peut prendre entre une demi-heure et plusieurs jours pour réagir à une piqûre. Le corps apprend aussi à reconnaître les ingrédients dans la salive afin que les piqûres suivantes produisent une réaction plus rapide.

    Comment sont-elles arrivées jusque là ?

    Les punaises de lit aiment se faire prendre en stop sur les gens, vous êtes plus susceptible de les attraper dans un hôtel pendant vos vacances. Elles peuvent ramper jusqu’à vos bagages et sur vos vêtements et n’ont aucun souci à survivre pendant de longs trajets.

    Elles peuvent également être transportées dans le linge de lit ou des meubles et ramper d’une pièce à l’autre à travers des trous dans les murs, comme ceux pour les câbles électriques ou le long de la tuyauterie. Les punaises de lit sont assez douées pour jouer à cache-cache. Cela signifie qu’une inspection minutieuse est essentielle pour déterminer l’ampleur du problème et où elles se trouvent.

    Les punaises de lit dégagent des molécules chimiques appelées phéromones d’agrégation qui attirent les autres dans un abri et expliquant aux autres qu’un abri est sûr. Les mâles les utilisent également pour attirer les femelles. Récemment, après cinq années de recherche, au cours desquelles Regine Gries, biologiste à l’Université Simon Fraser a enduré 180 000 piqûres de punaises de lit au nom de la science. Elle a permis d’identifier la combinaison de molécules chimiques qui attire les punaises de lit, dont trois qui n’étaient pas connues comme présentes chez les punaises.

    Bien sûr, ce n’est qu’une des conclusions de l’équipe et d’autres personnes travaillant sur le sujet obtiennent d’autres résultats.
    De manière surprenante, une de ces substances est l’histamine, qui est également produite par le corps humain en réponse à des piqûres d’insecte. L’histamine signale aux parasites que l’abri est sûr et les incite à rester sur place. [L’étude a été publiée dans la revue Angewandte Chemie International Edition 19 janvier Comment traiter les piqûres de punaises de lit ?

    Les punaises de lit ne sont pas dangereuses et ne transmettent pas de maladie, il n’y a donc pas besoin de s’inquiéter, vous ne risquez rien d’autre que des démangeaisons ou peut-être une éruption cutanée.

    Comme mentionné ci-dessus, beaucoup de gens ne réagissent pas aux piqûres donc n’ont d’aucun traitement. En outre, comme la peau réagit différemment aux piqûres selon les personnes, il n’y a aucune période déterminée au cours de laquelle les piqûres démangent ou pour la disparition des taches rouges.

    NHS Choices conseille de consulter un pharmacien si les piqûres se transforment en boutons qui grattent beaucoup pour obtenir des conseils ou acheter un traitement en vente libre. Si la piqûre provoque une inflammation, vous devriez consulter votre médecin traitant qui pourra vous prescrire quelque chose de plus fort.

 

comment éliminer les puces

comment éliminer les puces ? 

COMMENT LA MAISON EST-ELLE INFESTÉE ?

L’invasion de votre logement par les puces est due à un véritable cycle infernal. Les puces adultes vivent sur votre animal. Elles pondent des œufs qui tombent dans la maison partout où il passe, et plus particulièrement dans les endroits qu’il affectionne (son panier, le canapé, les coussins…). De ces œufs sortent des larves qui se déplacent pour s’abriter sous les lattes de parquet, dans les tissus, les tapis et les moquettes…

 

Elles tissent ensuite un cocon protecteur dans lequel elles peuvent survivre plusieurs mois dans votre maison. Lorsqu’elles deviennent des puces adultes, elles vont de nouveau parasiter votre chat ou votre chien et se mettre à pondre. Pour se débarrasser des punaises de lit sont utilisés des produits chimiques. En tant qu'entreprise spécialisée en désinfection, nous avons testé toutes les méthodes disponibles de l'évaporation, du gel et de la buée.

 

A savoir : il n’y a sur votre animal que 5 % des puces existantes, alors que 95 % d’entre elles se situent dans votre environnement sous forme d’œufs, larves et cocons. La maison est un vrai réservoir de puces !

LE MODE DE REPRODUCTION DES PUCES DU CHIEN

Body Copy

Tordons tout d’abord le cou au cliché de la puce qui saute d’un animal à un autre. La puce ne fait généralement qu’un seul saut important dans sa vie de puce : celui qui lui permet de s’installer sur son hôte. Car la puce du chien vit sur l’animal en se nourrissant de son sang.

 

Ce premier repas se produit rapidement après son arrivée dans le pelage du chien, et il est suivi très vite de la première ponte. Le cycle est enclenché : entre 20 et 30 œufs par jour tombent alors au sol et vont éclore en quelques jours seulement. Les larves de puces vont trouver une cachette à l’abri de la lumière, d’abord dans leur cocon, puis une fois devenues adultes, jusqu’au passage d’un hôte potentiel.

 

Ce sont les vibrations et la chaleur produites par le chien, ou par tout autre être vivant passant à proximité, qui vont « réveiller » les puces. Elles vont alors sauter pour tenter de s’installer sur l’hôte qui les nourrira.

chien parasites puce

SANTÉ : LES RISQUES LIÉS AUX PUCES DU CHIEN

Body Copy

Il est important de bien comprendre le mode de reproduction de la puce du chien. Cela permet de savoir comment intervenir pour rompre leur propagation car, même si elle a l’air inoffensive, la puce du chien est un parasite qui peut s’avérer nuisible à la santé de votre animal.

 

Le chien peut développer différents problèmes de santé liés aux puces, plus ou moins graves :

 

  • des démangeaisons et irritations : les piqûres de puce vont gratter le chien et le faire souffrir
  • une réaction allergique : il arrive que le chien développe une dermite, en réaction aux antigènes présents dans la salive de puce, entraînant démangeaisons, croûtes, rougeurs, perte de poils…
  • une maladie due aux vers : il peut arriver que l’animal avale une puce porteuse de larves qui rendront le chien malade.
chien parasites puce

PRÉVENIR PLUTÔT QUE GUÉRIR !

Tout d’abord, il faut garder en tête deux points essentiels :

 

  • Le chien peut attraper des puces à l’extérieur, lors de la promenade par exemple, ou en intérieur puisque les puces « en sommeil » vivent aussi bien dehors que dedans.
  • Le chien peut aussi attraper des puces en toute saison : celles-ci se cachent bien au chaud entre les lames de votre parquet ou sous les coussins du canapé, et profitent des températures clémentes de votre home, sweet home, même en hiver.

 

Protéger efficacement son chien contre les puces passe donc par la prévention : il est essentiel d’éviter à votre animal d’être porteur de puces. S’il est trop tard, il faut alors agir au plus vite, sur les deux fronts : éliminer les puces qui vivent sur l’animal et se débarrasser de celles qui, inévitablement, se cachent chez vous. Il existe des antiparasitaires qui vous accompagnent dans votre lutte contre les puces avec des produits qui vous permettent de protéger votre chien, spray ou pipettes anti-puces, et d’éliminer les puces dans votre habitat.

LES TIQUES CHEZ LE CHIEN : CE QU’IL FAUT SAVOIR.

Mauvaise surprise ! L’agréable balade dans les bois du dernier week-end perd soudain de son charme lorsque vous constatez que votre chien en a rapporté un hôte indésirable… Découvrez ce qu’il faut savoir sur les tiques chez le chien.

 

LES TIQUES CHEZ LE CHIEN : EXPLICATIONS

Body Copy

Les tiques (ou Ixodida) appartiennent à la grande famille des acariens : il en existe presque 900 variétés, dont les principales représentantes en France sont les Dermacentor, Rhipicephalus et Ixodes. Les tiques se nourrissent du sang des animaux, sauvages ou domestiques, qui croisent leur chemin. Elles font, à chaque stade de leur développement (larve, nymphe, adulte), un unique repas de sang avant de retomber au sol.

 

Le problème réside dans le fait que la morsure de la tique peut transmettre au chien une infection dont le parasite serait porteur. Il s’agit de maladies telles que la piroplasmose (ou babésiose), la borréliose, l’ehrlichiose ou encore l’hépatozoonose, rare en France.

 

A savoir : si la tique affectionne les petits coins de nature frais et humides, les herbes hautes, les buissons, il existe également une espèce de tique qui s’épanouit aussi en intérieur : la Rhipicephalus sanguineus. Fréquente dans le sud-est de la France, elle peut vivre tout son cycle de développement dans un chenil ou une maison. Attention à ne pas la rapporter dans vos bagages !

chien parasites tique

MON CHIEN A DES TIQUES : QUE FAIRE ?

La première chose à savoir si vous constatez que votre chien a des tiques, c’est que la transmission des bactéries depuis le parasite à votre animal n’est pas immédiate. Il faut généralement environ 48 heures avant qu’il n’y ait réellement un risque de contamination. Le bon réflexe ? Examiner le pelage de votre animal au retour de la balade, s’il s’est roulé dans l’herbe ou a traversé des zones herbeuses ou broussailleuses… Brossez-le en accordant une attention particulière aux endroits cachés : derrière les oreilles, dans le cou, au niveau de l’aine… Le cas échéant, découvrez comment enlever une tique : l’utilisation d’un tire-tique est indispensable pour l’éliminer correctement.

 

Pour plus de sérénité, pensez également à la prévention : l’utilisation régulière d’un antiparasitaire peut permettre de protéger votre chien contre les tiques.

Comment se débarrasser soi-même des puces dans son logement ?

Traiter ses animaux de compagnie contre les puces

On ne saurait chasser les puces de notre logement sans pour autant traiter nos compagnons à 4 pattes. En effet, ils transportent les parasites à l’intérieur de nos maisons. À défaut de vous rendre chez un vétérinaire, vous trouverez sur internet de nombreuses solutions anti-puces. Parmi ces derniers, on peut citer les colliers anti-puces, les pipettes anti-puces ou encore les sprays contre les parasites.

Appliquer un répulsif naturel sur votre animal de compagnie

Pour un traitement complet de votre animal, vous pouvez le laver avec un anti-puces naturel. Apprécié pour son efficacité, le vinaigre de cidre est un répulsif réputé. Après un premier lavage au shampooing pour animaux, utilisez un mélange composé à 50 % d’eau et à 50 % de vinaigre pour un second bain. Pour chasser les puces, vous pouvez aussi appliquer de l’huile essentielle d’eucalyptus, de thym, de menthe, etc., sur le pelage de votre chien. Ces produits sont réputés pour être d’excellents répulsifs naturels contre les puces. Attention, vous ne devez pas utiliser des huiles essentielles sur les chats, car elles ont un effet toxique sur les félins.

Le ménage du printemps pour lutter contre les invasions de puces

Vous avez repéré quelques puces dans votre appartement ? Procéder sans plus attendre à un ménage de printemps. Nettoyez de fond en comble chaque pièce et chaque recoin en passant l’aspirateur. Pour une désinsectisation réussie, il ne faudra pas oublier les textiles, les meubles, mais aussi les plinthes.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à démonter les prises électriques, car quelques nuisibles pourraient se cacher derrière. De même, il faudra désinsectiser la niche de votre animal de compagnie, nettoyer son coussin, sa couverture, ainsi que tous les lieux qu’il fréquente assidûment.

Se débarrasser de tous les objets infestés

Un animal infesté de puces infeste également l’environnement dans lequel il vit. Pour éliminer tous les parasites de votre logement, il est judicieux de se débarrasser de tous les objets infestés. S’il s’agit d’un vieux tapis ou d’un coussin pour chien trop usé, vous devez absolument les envoyer à la décharge. En effet, la probabilité que ces objets contiennent des puces et/ou des œufs est grande.

Le fumigène anti-puces pour une désinsectisation rapide

Après avoir fait un ménage en profondeur et traité votre animal domestique, vous craignez d’avoir encore des puces ? Si c’est le cas, utilisez un fumigène anti-puces. Il s’agit d’un insecticide qui sera diffusé sous la forme d’une fumée dense. Elle va envahir tout votre logement et atteindre les puces restées cachées dans les fentes du parquet par exemple.

Saupoudrer de la terre de Diatomée dans votre logement

La terre de Diatomée est un insecticide naturel efficace contre les acariens, les punaises de lit et les puces de parquet. Ce produit contient de la silice qui a une action abrasive sur les nuisibles. En se fixant sur le corps du parasite, la terre de Diatomée va créer de nombreuses lésions. Mieux, elle va absorber toute l’eau du corps de l’insecte et provoquer sa mort par déshydratation. L’avantage avec cet insecticide réside dans le fait qu’il peut rester actif pendant plusieurs mois.

Comment se débarrasser des puces dans la maison ?

Infestation de puces dans la maison : pourquoi ?

Il suffit d’une seule bête sur le dos de votre animal pour vous retrouver avec une colonie de puces très difficile à déloger une fois installée. En effet, une seule puce pond jusqu’à 100 œufs par jour sur un chat, ce qui fait déjà 100 bonnes raisons de vous gratter, sans compter que ces larves vont elles-mêmes finir par devenir de vraies pondeuses. Les larves et les puces se logent partout dans une habitation : tapis, rideaux, parquet, coussins, canapé, lit… Une fois installées, c’est une traque sans merci à livrer pour s’en débarrasser. Un chat qui se gratte, la présence de petites pellicules noires sur sa peau, des traces de piqûres qui démangent sur vos jambes, il y a des chances que vous soyez en présence de puces : réagissez au plus vite !

Les différentes solutions pour se débarrasser des puces à la maison

solutions pour se débarrasser des puces à la maison

Se débarrasser des puces, leçon 1 : traiter le chat en priorité

L’urgence numéro est de bien traiter votre animal de compagnie contre les puces. L’idéal est de commencer par lui donner un bain avec un shampooing spécifique contre les puces . Si, comme la majorité des chats, le vôtre n’est pas très à l’aise avec l’idée de prendre un bain, sachez qu’il existe des shampooings secs à utiliser en massage sur sa fourrure. Un brossage en règle terminera ce nettoyage. Mieux vaut entretenir avec un lavage régulier le pelage de votre chat. Ensuite, privilégiez les pipettes à déposer tous les mois sur son cou, un collier antipuces , voire un traitement vétérinaire qui permet de tuer les puces au moment de la ponte.

Se débarrasser des puces, leçon 2 : un grand nettoyage s’impose

Comme les puces s’insinuent partout, s’en débarrasser durablement à la maison demandera du temps et un peu d’huile de coude. Retirez dans un premier temps toutes les housses (canapé, coussins…), les draps, les couvertures, les rideaux, et surtout la panière du chat  qu’il faut d’urgence passer à la machine à laver à haute température pour détruire les œufs. Passez l’aspirateur sur les matelas, le canapé, les fauteuils (tout ce qui ne se lave pas en machine), puis nettoyez les sols à l’eau chaude additionnée de savon noir.

Se débarrasser des puces, leçon 3 : persévérer et prendre patience

Les œufs et les larves peuvent perdurer durant de longues semaines dans votre maison : c’est donc par un entretien régulier de votre intérieur que vous pourrez durablement vous débarrasser des puces. Multipliez les nettoyages, privilégiez l’aération quotidienne du linge de lit et des matelas, passez régulièrement l’aspirateur sur les plinthes et les rainures du parquet (pensez à jeter le sac ou à vider le bac de récupération de ce dernier pour ne pas les laisser éclore). N’hésitez pas à utiliser un spray antipuces  réservé au pelage du chat pour en vaporiser sur vos tissus et votre sol.

Se débarrasser des puces, leçon 4 : savoir utiliser les produits naturels

Il n’est pas forcément nécessaire de se tourner vers la chimie pour se débarrasser des puces dans la maison. Les huiles essentielles de Tea tree, de lavande et de clou de girofle créent une bonne synergie pour lutter contre ces parasites. Dans un spray, mélangez 20 gouttes de chacune de ces huiles dans une base de 200 ml d’eau et de vinaigre blanc. Secouez, puis aspergez votre literie et vos boiseries avec ce mélange. Recommencez à l’envi afin de voir un vrai mieux.

Un dernier conseil pour se débarrasser des puces à la maison

Si la propagation des puces a pris une telle ampleur qu’il vous semble invivable d’attendre que tous ces traitements fassent effet, il existe des diffuseurs automatiques (aussi appelés foggers) qui permettent de plonger votre habitation dans un nuage de produit antipuces, ne laissant aucune chance à ces bestioles de survivre. Même s’il faut vous tenir éloigné(e) de la maison durant la diffusion et bien aérer par la suite, cette solution est radicale, car le produit peut ainsi se diffuser dans les moindres recoins de votre bercail. À vous les joies de la tranquillité retrouvée !

pourquoi j ai des rongeur dans les murs

RONGEUR DANS LES MURS : BRUITS, GRATTEMENT ? LES SOLUTIONS !

Vous avez une question ?sur la Dératisation & Désinfection & désinsectisation

Les rongeurs, tels que les souris et les rats, sont des nuisibles courants dans nos maisons et nos jardins. Ils peuvent causer d’importants dégâts matériels, propager des maladies et, surtout, provoquer des nuisances sonores comme des bruits et des grattements dans les murs. Dans cet article, nous aborderons les causes de ces bruits, comment les détecter et les moyens les plus efficaces pour se débarrasser de ces indésirables durablement !

 

Sommaire

1 Quels sont ces bruits de grattements dans les murs ? Pourquoi les rongeurs grattent-ils, surtout « la nuit » ?
2 Vont-ils partir tout seuls ? Ou faut-il agir vite pour les éliminer ?
3 Comment identifier quel rongeur se trouve dans mes murs ?
4 Confier cette mission à un dératiseur professionnelle
? Questions – Réponses (FAQ)

 

1 Quels sont ces bruits de grattements dans les murs ? Pourquoi les rongeurs grattent ils, surtout « la nuit » ?

Les grattements

Quand les rongeurs se déplacent, leurs griffes frottent contre le sol du plafond ou sur les murs, provoquant des bruits de grattements. Néanmoins, ces bruits permettent de pouvoir localiser le nuisible afin de cibler ses recherches en cas d’éventuelles disjonctions matérielles, notamment des circuits électriques (lumières, chauffage, climatisation…).

Des bruits de rongement

Les nuisibles rongent de manière continue tout type de matériaux comme le bois, le plastique, le béton. On entend ces bruits généralement durant la nuit.

En effet, les rongeurs, tels que les rats et les souris, possèdent des dents en croissance constante. Afin d’éviter que leurs dents ne deviennent trop longues, ils ont besoin de les user en grignotant régulièrement. Les murs, les câbles et les conduits d’eau sont des cibles idéales pour cela, ce qui peut causer des dégâts considérables dans votre domicile. Les bruits de grattage que vous entendez sont le résultat de cette activité.

2 Vont-ils partir tout seuls ? Ou faut-il agir vite pour les éliminer ?

Une prolifération rapide

À la recherche de nourriture, les rongeurs peuvent pénétrer dans les immeubles ou les bâtiments professionnels. Ce sont des animaux qui connaissent une reproduction importante. En effet, la femelle peut donner naissance à dix petits, avec quinze portées par an, soit 150 petits chaque année. Dès lors qu’ils entrent dans une habitation (et surtout dans les murs, endroit sécurisant leur permettant de fonder leur colonie), ils peuvent alors très vite proliférer et causer de graves dommages.

Des dommages matériels et des risques sanitaires sérieux

Ces rongeurs sont surtout dangereux pour la fondation de votre structure d’habitation. En effet, ils vont creuser de larges trous, déséquilibrant les fondations des habitations, pouvant provoquer un affaissement. Par ailleurs, ils sont omnivores. Ils rongent et mangent tout ce qui est à leur portée, que ce soit des câbles électriques ou des isolants.

Les nuisibles rongent tout type de matériaux. Ils peuvent notamment s’en prendre aux fils électriques des habitations, pouvant provoquer des départs d’incendie. Des traces de dents peuvent aussi être observées en bas des meubles et sur les portes.

Ils sont également porteurs de maladies qu’ils peuvent transmettre à l’Homme par le biais de leurs excréments, leur urine ainsi que leur salive… comme la tuberculose, la salmonellose, la fièvre, le typhus, la gastro entérite, la rage ou encore la maladie de Weil.

Si vous avez remarqué ces différents signes, il va falloir agir, et vite ; les rongeurs, rats et souris se reproduisent rapidement : en quelques semaines une belle colonie se sera installée dans votre maison, augmentant malheureusement les risques.

3 Comment identifier quel rongeur se trouve dans mes murs ? Conseils pour éloigner les rats de son domicile

Rat ? Souris ? Loir ? Fouine ? … déterminer le rongeur qui niche dans des murs est  mission impossible aux seuls bruits qu’il émet chaque nuit !

Pour identifier avec certitude le responsable, il faudra étudier les trâces qu’il a laissé derrière lui (crottes), visionner des caméras, ou bien avoir la chance (ou plutôt malchance !) de le croiser et remarquer les caractéristiques de sa morphologie.

En fin de compte, quelle importance ? Quelque soit l’espèce, compte tenu des risques importants que représente sa présence, vous devez agir au plus vite.

4 Confier cette mission à un dératiseur professionnelle

La dératisation est une opération qui consiste à éliminer les rongeurs installés dans un logement ou une entreprise. Grâce à un équipement adapté, un dératiseur est capable de mettre en place un traitement spécifique contre les rongeurs situés dans les murs.

Selon l’empleur de l’infestation, il pourra utiliser des appâts à effet immédiat (en tout début d’infestation) ou à retardement (en cas de grosse infestation pour ne  pas éveiller les soupçons de toute la colonie qui niche dans vos murs !).

Appeler nous sans attendre afin de limiter leur prolifération… le devis téléphonique est immédiat et 100% gratuit !

Appel un dératiseur professionnel

Bruit de rongeurs dans les murs de la maison

La nuit, lorsque tout est calme, vous entendez des bruits de grattements dans les murs ou au-dessus de votre tête ? Vous entendez aussi des bruits de trottinements ou de cavalcades.  Aucun doute, ce sont des bruits de souris ou des bruits de rats. Mais par où sont-ils entrés ? Comment les identifier ? Et surtout comment vous en débarrassez ?

Pourquoi les petits rongeurs s’installent chez vous ?

Les rongeurs s’installent chez vous parce qu’ils y trouvent des conditions de vie agréables : ils sont au chaud, à l’abri des intempéries ; ils sont en sécurité, protégés des prédateurs extérieurs ; ils trouvent facilement à manger dans la poubelle, dans les placards ou avec toutes les denrées comestibles que vous laissez sur votre plan de travail.

Votre grenier, vos faux plafonds et les cloisons garnies d’isolants sont des endroits rêvés pour se faire un petit douillet et faire beaucoup de bébés !

Par où un petit rongeur peut-il entrer dans votre logement ?

Une fissure dans un mur ou autour d’une gaine technique, un petit trou de quelques centimètres de diamètre, sont autant de chemins que peuvent emprunter les petits rongeurs pour s’introduire chez vous. Et en dehors du rat des villes, moins habile, ce sont d’excellents grimpeurs même le long d’un mur vertical.

 

Quels rongeurs peuvent s’installer dans vos cloisons ou votre grenier ?

Différents rongeurs peuvent prendre pension dans vos cloisons. Les espèces les plus courantes sont :

  • La souris grise reconnaissable à sa petite taille, son museau pointu, ses oreilles rondes et sa longue queue.
  • Le rat. On distingue le rat des champs, appelé également rat noir, du rat des villes, appelé également rat brun, surmulot ou rat d’égout.
  • Le lérot qui se reconnaît à son bandeau noir autour des yeux. Il ne manifeste sa présence que l’été et l’automne car il hiberne le reste de l’année.
  • Le loir. Il est gris avec une queue touffue. Lui aussi hiberne durant l’hiver.
  • La fouine. Elle possède un pelage gris brun avec une tache blanche sur le poitrail et une longue queue touffue.

Notez que le lérot, le loir et la fouine de sont pas considérés comme des nuisibles et sont même protégés (du moins dans certains départements). Au contraire, les souris et les rats sont des nuisibles au regard de la loi.

Rongeurs dans les murs : sont-ils dangereux ?

Ils peuvent être dangereux à double titre :

  • Ils occasionnent des problèmes matériels en rongeant les câbles électriques, en détériorant les isolations et en pillant les réserves de nourriture. En grignotant les fils électriques, ils peuvent provoquer des courts-circuits et des incendies.
  • Les petits rongeurs, par leur urine et leurs déjections, peuvent transmettre des maladies infectieuses comme la salmonellose ou la leptospirose.

D’autre part, rats et souris sont très prolifiques, si vous les laissez s’installer en quelques mois seulement vous serez envahi…

 

que faire si on as des rongeur dans les faux plafond

que faire si on as des rongeur dans les faux plafond ?

Vous avez une question ?sur la Dératisation & Désinfection & désinsectisation

Conseils pour éloigner les rats de son domicile

Suivre les conseils des professionnels de la dératisation

Si vous vous demandez comment vous débarrasser d’un rat dans un faux plafond, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. Les rats peuvent être une nuisance dans nos maisons, en particulier lorsqu’ils s’installent dans des endroits comme les faux plafonds. Dans cet article, nous allons explorer les signes caractéristiques de la présence de rats, les étapes pour identifier leur infestation, et enfin, les conseils et solutions pour vous en débarrasser efficacement.

Signes caractéristiques de la présence de rats

Pour détecter la présence de rats dans votre faux plafond, il est essentiel de connaître les signes caractéristiques qu’ils laissent derrière eux. Voici ce que vous devez rechercher :

1. Excréments de rats

Les excréments sont l’un des premiers indicateurs de la présence de rats. Les rats laissent derrière eux des excréments longs et foncés, ressemblant à des bananes pour les rats bruns et fusiformes pour les rats noirs. Ces excréments sont souvent regroupés. Si les excréments sont mous et brillants, cela signifie que l’infestation est active.

2. Emplacements des excréments

L’emplacement des excréments peut également donner des indices sur le type de rat présent. Si vous trouvez des excréments dans votre grenier ou des endroits en hauteur, il est probable qu’il s’agisse de rats noirs, car ils sont d’excellents grimpeurs. En revanche, des excréments dans votre sous-sol, vide sanitaire, garage ou jardin indiquent probablement la présence de rats bruns ou surmulots.

Comment agir face à une infestation de rats

Une fois que vous avez confirmé la présence de rats dans votre faux plafond inaccessible, il est crucial d’agir rapidement pour éviter qu’ils ne prolifèrent davantage. Voici quelques étapes à suivre :

1. Faire appel à un professionnel de la dératisation

La méthode la plus efficace pour se débarrasser des rats dans un faux plafond est de faire appel à un expert en dératisation. Ils ont l’expérience et les connaissances nécessaires pour identifier l’ampleur de l’infestation et choisir la meilleure méthode de traitement.

Disponibilité dans tous les départements d’Île-de-France

L’entreprise DERATTACK est fière de servir tous les départements d’Île-de-France, y compris :

  • Paris: pour les services de dératisation à Paris.
  • Seine-et-Marne : pour les services de dératisation en Seine-et-Marne.
  • Yvelines : pour les services de dératisation dans les Yvelines.
  • Essonne : pour les services de dératisation dans l’Essonne.
  • Hauts-de-Seine : pour les services de dératisation dans les Hauts-de-Seine.
  • Seine-Saint-Denis : pour les services de dératisation en Seine-Saint-Denis.
  • Val-de-Marne : pour les services de dératisation dans le Val-de-Marne.
  • Val-d’Oise : pour les services de dératisation dans le Val-d’Oise.

Ils ont une équipe d’experts formés pour répondre rapidement à vos besoins en matière de dératisation, où que vous soyez en Île-de-France.

Si vous êtes aux prises avec une infestation de rats dans votre faux plafond en Île-de-France, n’hésitez pas à contacter www.derattack.com pour des services professionnels de dératisation. Ils sont dédiés à résoudre ce problème pour vous et à assurer un environnement sûr dans votre maison.

2. Utiliser des pièges

Si vous préférez traiter le problème vous-même, vous pouvez opter pour l’utilisation de pièges à rats. Il existe différents types de pièges, tels que les pièges à glu, les pièges à appâts, et les pièges électriques. Assurez-vous de placer les pièges dans les zones où vous avez repéré des signes de rats.

3. Boucher les points d’entrée

Les rats peuvent entrer dans votre maison par des ouvertures aussi petites que 2 cm. Il est donc essentiel de localiser et de boucher tous les points d’entrée potentiels, tels que les fissures dans les murs et les plafonds.

4. Maintenir la propreté

La propreté est la clé pour prévenir les infestations de rats. Assurez-vous de conserver vos espaces propres, de ranger la nourriture dans des contenants hermétiques, et de ne pas laisser de déchets alimentaires accessibles.

5. Utiliser des répulsifs naturels

Certaines personnes préfèrent des méthodes plus naturelles pour éloigner les rats. Vous pouvez essayer l’utilisation d’huiles essentielles répulsives ou de produits naturels spécifiques à la dératisation.

En conclusion, se débarrasser d’un rat dans un faux plafond peut être un défi, mais en suivant ces étapes et en agissant rapidement, vous pouvez résoudre le problème de manière efficace. N’oubliez pas que la prévention est la clé pour éviter de futures infestations de rats.

Pour une assistance professionnelle, n’hésitez pas à contacter des experts en dératisation, qui sont formés pour résoudre ce type de problème. www.derattack.com

Vous avez une question ?sur la Dératisation & Désinfection & désinsectisation

L’importance de l’hygiène dans la prévention

L’hygiène joue un rôle crucial dans la prévention des infestations de rats. Les rats sont attirés par la nourriture, l’eau et les abris. Par conséquent, il est essentiel de maintenir une hygiène rigoureuse dans et autour de votre maison. Assurez-vous de conserver les aliments dans des contenants hermétiques, de nettoyer régulièrement les déversements, et de ne pas laisser de déchets alimentaires exposés. Également, réparez rapidement les fuites d’eau, car les rats ont besoin d’eau pour survivre.

La reproduction des rats

Une des raisons pour lesquelles il est si important d’agir rapidement en cas d’infestation de rats est leur capacité de reproduction rapide. Les rats peuvent se reproduire très rapidement, avec une femelle capable d’avoir jusqu’à 12 portées par an, chacune comptant de 6 à 12 petits. Cela signifie qu’une petite infestation peut rapidement devenir un gros problème si elle n’est pas traitée rapidement et efficacement.

Méthodes de dératisation avancées

Outre les méthodes de base telles que l’utilisation de pièges et la réparation des points d’entrée, il existe des méthodes de dératisation plus avancées que les professionnels de la dératisation peuvent utiliser. L’une de ces méthodes est l’utilisation de boîtiers à ultrasons. Ces dispositifs émettent des sons à haute fréquence que les rats trouvent perturbants, les encourageant à quitter la zone. Cependant, leur efficacité peut varier d’une situation à l’autre, et il est essentiel de suivre les instructions du fabricant.

Les pièges à appâts

Les pièges à appâts sont parmi les méthodes les plus couramment utilisées pour attraper les rats. Ils fonctionnent en attirant les rats avec de la nourriture appétissante placée dans le piège. Une fois que le rat entre pour se nourrir, le piège se referme sur lui. Il est crucial de placer ces pièges dans des endroits où vous avez identifié des signes d’activité rat. Utilisez des appâts attractifs comme du beurre de cacahuète, des noix ou des graines de tournesol.

Le rôle des professionnels

Bien que les méthodes de dératisation que nous avons discutées ici puissent être efficaces dans de nombreuses situations, il est essentiel de noter que la présence de rats peut présenter des risques pour la santé humaine. Les rats sont porteurs de maladies et de parasites, et leur élimination peut être dangereuse sans l’équipement et l’expertise appropriés. C’est pourquoi faire appel à des professionnels de la dératisation est souvent la meilleure option pour garantir une élimination complète et sécuritaire des rats.

Boite d'appât pour la Dératisation dans le 94 par Algo3D Pest Control

Que faire si j’ai des rats dans un faux plafond ?

Le frémissement sourd, le grattement presque imperceptible au-dessus de nos têtes dans la nuit : les signaux d’alarme qui révèlent une cohabitation non désirée avec des rats dans un faux plafond. Cette situation, loin d’être anodine, présente un défi qui mêle anxiété, problématiques sanitaires et choix éthiques quant à la gestion de ces invités indésirables. Fort de son expérience dans le domaine de la dératisation, derattack.com. vous donne quelques pistes de réflexions et des solutions envisageables lorsque l’on fait face à une infestation de rats dans un espace aussi délicat et inaccessible que nos faux plafonds.
Que faire si j'ai des rats dans un faux plafond ?

La prévention : Un bouclier contre les rats dans un faux plafond !

L’entretien régulier des espaces de vie s’avère être une ligne de défense infranchissable contre les invasions de rongeurs. Le maintien de la propreté, notamment en assurant la non-disponibilité de sources de nourriture, la gestion adéquate des déchets et l’élimination des restes alimentaires, constitue une mesure dissuasive naturelle contre les rats. Une façon simple d’éviter d’avoir des rats dans un faux plafond ou toute autre endroit de son habitat !

En rendant l’environnement hostile en termes de ressources, ces derniers sont moins enclins à s’installer et à coloniser les lieux. La propreté intervient également dans la prévention des maladies potentiellement véhiculées par ces rongeurs. Des surfaces nettoyées et des provisions correctement stockées assurent donc un cadre de vie sain et serein pour les habitants.

L’identifier les points d’accès : comprendre pour agir

Afin de mettre en place une stratégie d’éradication effective contre des rats dans un faux plafond, il convient en premier lieu de comprendre comment ces rongeurs accèdent à cet espace. Souvent, cela implique une exploration minutieuse des lieux pour identifier les points d’accès de ces derniers afin d’être en mesure de les bloquer après l’opération d’exclusion. En accordant une attention particulière aux ouvertures, aux fissures ou aux zones endommagées, on se donne les moyens de comprendre le cheminement des rats et ainsi, de mettre fin à leur intrusion.

Choisir une méthode d’exclusion efficace !

L’éradication des rats ne se résume pas nécessairement à l’élimination. Des méthodes d’exclusion peuvent être privilégiées afin de permettre aux rats de quitter les lieux de leur propre chef tout en leur bloquant la réentrée. L’utilisation de répulsifs, la mise en place de systèmes d’exclusion tels que des trappes unidirectionnelles et le bouchage des entrées une fois les rats évacués sont autant de stratégies qui se veulent à la fois respectueuses de l’animal et de l’environnement.

Dératisation avancée : se tourner vers un expert !

Nous ne sommes pas tous équipés pour faire face à une invasion de rats dans un faux plafond. L’adoption de techniques avancées, telles que l’utilisation de pièges électroniques, de systèmes d’ultrasons répulsifs ou autres applications intelligentes, insuffle une nouvelle dimension à la lutte antiparasitaire. Ces méthodes, axées sur l’efficacité et la réduction des impacts écologiques et sanitaires, permettent une approche plus précise, contrôlée et souvent plus humaine en termes de gestion des populations de rats.

L’objectif n’est plus seulement d’exclure ou d’éliminer ces nuisibles, mais aussi de comprendre et de prévenir des infestations futures grâce à des données collectées en temps réel. Pour ce faire, il vous suffit de vous faire accompagner par une société de dératisation à Paris ou proche de votre lieu de vie. Il est certain que votre problème de rongeur sera résolu !

Les risques et la désinfection post-exclusion : Un enjeu sanitaire

Les rats sont des vecteurs potentiels de maladies et leurs excréments ainsi que les traces de leur passage peuvent présenter des risques sanitaires. Une fois l’exclusion réussie, une étape de désinfection approfondie est fortement recommandée afin d’assurer un environnement sain et sécurisé. Cette étape peut parfois requérir le recours à des professionnels, afin de garantir une désinfection complète et sûre pour les occupants des lieux.

L’infestation de rats dans un faux plafond est une problématique qui mêle des considérations d’ordre pratique, éthique et sanitaire. En conjuguant prévention, action ciblée et nettoyage approfondi, nous nous donnons les moyens de gérer cette situation avec une efficacité optimale. Cette approche, loin de nier les inconvénients qu’implique la présence de rats, choisit plutôt de les rencontrer avec pragmatisme et humanité. Car dans chaque recoin de notre demeure, dans chaque bruissement suspect, réside une invitation à interagir avec le vivant d’une manière qui reflète nos valeurs et notre respect pour l’ensemble du vivant.

 

Entreprise de désinfection de cafards : Traitement professionnel et sécurisé contre les cafards

Entreprise de désinfection de cafards : Traitement professionnel et sécurisé contre les cafards.

Vous avez une question ?sur la Dératisation & Désinfection & désinsectisation

Le 5ème arrondissement, quartier étudiant par excellence avec la Sorbonne et le Panthéon, n’échappe pas à la problématique des blattes. Ces nuisibles, attirés par les nombreuses résidences étudiantes, bibliothèques et cafés, nécessitent une intervention de désinsectisation régulière. Il est essentiel de maintenir des environnements sains et propres, tant dans les espaces publics que privés, pour assurer le bien-être des résidents et la préservation de ce quartier riche en histoire et en culture.

Sommaire

1 Les entrées préférées des cafards
2 Pourquoi les cafards sont-ils attirés par certains environnements ?
3 Cafards chez vous : Évaluation des risques et des dangers
4 Détecter l’infestation de blattes : Signes révélateurs
5 Exterminer les cafards : optez pour la solution professionnelle
6 Combien coûte l’extermination des blattes à Paris 
7 Solution Nuisible  : efficacité en désinsectisation de cafards

1 Les entrées préférées des cafards

Les cafards peuvent s’infiltrer dans les maisons de plusieurs manières. Le réseau des égouts est un itinéraire fréquemment emprunté par les cafards à la recherche d’un nouvel habitat. Les meubles d’occasion, y compris les appareils électroménagers, sont souvent des vecteurs insoupçonnés de ces insectes. Les colis ou cartons livrés à domicile peuvent également abriter des cafards. Le voisinage immédiat dans les immeubles d’habitation et les tuyauteries communes constituent des voies de transmission faciles.

Par ailleurs, lors d’un déménagement ou en manipulant des cartons stockés dans des garages ou caves, on risque d’introduire sans le savoir ces indésirables. Les cafards, grâce à leur corps mincese glissent dans les moindres fissures ou crevasses, se faufilant sous les portes, à travers des moustiquaires endommagées, et peuvent même profiter de mauvaises installations de climatisation ou de plomberie. La vigilance et des traitements de désinsectisation anti cafards sont donc cruciales pour lutter contre ces nuisibles dans le 5ème arrondissement.

2 Pourquoi les cafards sont-ils attirés par certains environnements ?

Les cafards, insectes résilients et redoutés, recherchent des conditions essentielles pour leur survie. Leur régime omnivore les pousse vers des endroits où la nourriture est en abondance, y compris les cuisines où les restes alimentaires ne sont pas correctement gérés. Cette tendance omnivore les rend moins exigeants quant à leur alimentation, ce qui augmente les chances d’infestation dans les lieux où la nourriture est facilement accessible.

Pour survivre, ils cherchent également un abri convenable. Favorisant les espaces sombres, humides et chauds, les cafards trouvent refuge dans des zones encombrées ou mal ventilées. L’importance de l’humidité est particulièrement notable, transformant les fuites d’eau non traitées ou les espaces humides en lieux de reproduction idéaux. La reproduction rapide des cafards dans de telles conditions peut rapidement devenir un problème majeur.

La négligence dans le nettoyage de la cuisine, comme laisser des vaisselles sales s’accumuler, crée également un environnement attrayant pour les cafards. Des résidus de nourriture, des éclaboussures de graisse et des miettes fournissent une source d’alimentation constante pour ces nuisibles. Les poubelles non couvertes et le manque de conteneurs hermétiques pour la nourriture leur donnent un accès facile à de la nourriture, augmentant le risque d’infestation.

Les cafards sont en quête de lieux propices à leur cachette et reproduction. Un intérieur sombre et encombré devient donc un habitat idéal pour eux. Il est à noter que contrairement à la croyance populaire, les cafards peuvent infester tout environnement qui répond à leurs besoins fondamentaux, nécessitant ainsi une vigilance continue, quelle que soit la propreté d’un lieu.

3 Cafards chez vous : Évaluation des risques et des dangers

La présence de cafards dans un environnement intérieur est un signal d’alarme qu’il ne faut jamais ignorer. Ces nuisibles, bien que souvent discrets, peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé et de sécurité. Leur propension à infester rapidement les espaces rend la situation encore plus alarmante, nécessitant une attention immédiate et des mesures adéquates.

  • Risques pour la santé : Les cafards sont connus pour transporter des agents pathogènes dangereux pour l’homme.
  • Risques psychologiques : Leur présence peut induire un sentiment d’insécurité et de malaise, affectant la santé mentale des individus.
  • Risques financiers : Le coût d’éradication des cafards peut être élevé, surtout dans les cas d’infestation avancée dans les commerces et les industries.
  • Dégâts matériels : Ces insectes sont capables de nuire à divers biens matériels, augmentant ainsi les frais de réparation et de remplacement.
  • Détérioration de la nourriture : La contamination alimentaire par les blattes représente un risque sanitaire majeur.
  • Infestation rapide : Leur forte capacité de reproduction rend la gestion des infestations particulièrement difficile.
  • Perte de réputation : Les établissements affectés par les cafards peuvent souffrir d’une détérioration de leur image de marque.

Il est donc essentiel de prendre au sérieux la présence de cafards et d’agir rapidement. La sollicitation d’un professionnel en désinsectisation de cafard est souvent la meilleure approche pour assurer une élimination efficace et prévenir les risques associés.

cafard dans la cuisine

4 Détecter l’infestation de blattes : Signes révélateurs

La présence de blattes dans un environnement domestique est un problème de santé publique. Les signes suivants doivent alerter les occupants :

  • Cafards visibles, vivants ou morts : un indicateur clair de leur présence.
  • Odeur caractéristique : une senteur désagréable souvent associée aux cafards.
  • Oothèques : ces cocons signalent la reproduction active des blattes.
  • Traces d’excréments de cafards : petits points noirs ou marques sombres.
  • Attaques sur les denrées : les emballages endommagés indiquent leur présence.

Être attentif à ces signes est primordial. Si vous suspectez une infestation de cafards, il est recommandé de contacter immédiatement un exterminateur de cafard pour une désinsectisation efficace.

5 Exterminer les cafards : optez pour la solution professionnelle

Lutter contre les cafards peut s’avérer un défi complexe. Les méthodes non professionnelles telles que les pièges faits maison, les recettes de grand-mère ou les insecticides en vente libre sont souvent insuffisantes. Ces solutions peuvent même aggraver le problème, car les cafards développent une résistance à ces traitements. Une infestation non traitée efficacement offre aux cafards l’occasion de se multiplier rapidement, posant un risque sanitaire et nuisant au confort de votre habitation.

Face à ces nuisibles, la solution professionnelle est incontestablement plus efficace. Les entreprises de désinsectisation de cafards, grâce à leur expertise et à l’utilisation de produits puissants réservés aux professionnels, garantissent une extermination efficace. Ces experts, forts de centaines d’interventions, comprennent parfaitement le comportement des cafards, leurs habitudes et cachettes, permettant ainsi un traitement ciblé, sécurisé et durable. Leur connaissance approfondie des différentes espèces de cafards permet de choisir le traitement le plus adapté. Si vous détectez une présence de cafards, n’hésitez pas à contacter un désinsectiseur professionnel de cafard pour une intervention rapide et efficace.

6 Combien coûte l’extermination des blattes à Paris ?

Quand il s’agit de lutter contre les cafards , la question du coût est primordiale. Dans Paris, les prix d’un traitement de cafard varient en fonction de plusieurs critères.

  • Le niveau d’infestation des cafards : Une infestation minime dans le  requiert moins de ressources qu’une infestation sévère.
  • Taille de la zone à traiter : Un traitement dans un studio sera moins onéreux que dans un grand local commercial à Paris .
  • Le type de traitement à appliquer : Que ce soit par pulvérisation, fumigation, nébulisation, gel anti cafards ou pièges à blattes, chaque technique a son propre coût .
  • Le nombre de traitements à appliquer : Plusieurs interventions peuvent être nécessaires, influençant ainsi le coût total à Paris .
  • Un traitement pour un particulier ou une entreprise : Les tarifs varient en fonction du type de clientèle dans le 1er arrondissement de Paris.

Les prix pour une désinsectisation des cafards  peuvent varier de 90 € à 270 €. Pour obtenir un devis personnalisé et adapté à votre situation dans le 5ème arrondissement de Paris, contactez nous. Nos devis sont gratuits, sans engagement et parfaitement adaptés à vos besoins spécifiques à Paris.

7 Solution Nuisible à paris : efficacité en désinsectisation de cafards

Dans le 5ème arrondissement de Paris, lutter contre les cafards est un enjeu majeur pour les habitants et les professionnels. Solution Nuisible, grâce à son équipe de désinsectiseurs certifiés et expérimentés, offre une réponse efficace et rapide à ce problème. Nos interventions sont adaptées tant aux besoins des particuliers qu’à ceux des professionnels de la restauration et de l’hôtellerie.
Nous proposons des interventions personnalisées et réactives à Paris 5, avec des devis gratuits et sans engagement. Notre objectif est de fournir un service de qualité pour éradiquer les cafards de manière durable.
Pour une désinsectisation de cafards dans le 5ème arrondissement de Paris , une Solution pour vos Nuisible est votre partenaire de confiance. par courriel en remplissant notre formulaire de contact pour une intervention rapide et sur mesure.

Votre solution de désinsectisation contre les cafards dans tous les arrondissements de Paris

derattack : intervention rapide et efficace pour la désinsectisation et le traitement des cafards dans chaque arrondissement de Paris. Un spécialiste local vous garantit une désinfection complète, assurant un environnement sûr et sans cafards, où que vous soyez dans la ville.

es blattes et cafards sont porteurs de nombreuses maladies. Les cafards sont également allergènes et peuvent provoquer plusieurs types d’allergies. Ces insectes : cafards, blattes ou cancrelats sont nocturnes. Ils prolifèrent avec très vite en milieu chaud et humide (cuisines, salle de bain, WC, chaufferies, lingeries, pièces d’eau, salle de restauration, ou vestiaires.

Vous êtes confronté à une infestation de cafards appelés aussi blattes, vous avez remarqué ces insectes lorsque vous allumez la lumière ou encore des trace sur les murs derrière les appareils électroménagers. Agissez rapidement pour éviter la transmission de maladies, d’agents pathogènes et la détérioration de vos biens, stocks alimentaires.

Nous avons défini une méthode de traitement anti cafards qui nous permet de les éradiquer et de venir à bout des infestations les plus importantes. Nos techniciens experts dans la lutte contre les cafards et blattes, formé à cette méthode redoutable interviendront avec efficacité et discrétion.

désinfection cafard dans une cuisine

désinfection cafard dans une cuisine.

Détecter leurs cachettes.

attention surtout ne pas utiliser des produit de grande surface .

téléphoner 01 83 80 60 69.

Il est urgent d’agir expressément dès lors que vous avez observez la présence de cafards au sein de votre habitation où entreprise.

Ces insectes très nuisibles se reproduisent de façon exponentielle et la toute première action que vous devez entreprendre c’est de chercher les abris qu’ils ont choisit dans votre logement pour se cacher et proliférer.

Les cafards s’activent surtout pendant la nuit et vivent dans des espaces plutôt chauds et humides, c’est pourquoi on les observe surtout dans les cuisines et les salles d’eau.

Il est important de de veiller à reboucher la moindre fissure afin qu’ils ne s’y introduisent pas mais les cafards aiment se cacher également à l’arrière des appareils électroménagers, derrière les plinthes et à l’intérieur des canalisations,

Mais, il n’est pas rare d’en retrouver derrière un cadre et sous une tapisserie murale qui se décolle.

 

Lors de la traque contre les cafards/blattes, il est conseillé de ne jamais en écraser, pour deux raisons principales à ne pas négliger :

  • Si vous écrasez cet insecte rampant dans votre maison, vous allez éparpiller ses œufs, et de fait, faire progresser la prolifération car les petits cafards deviendront grands et se reproduiront aussitôt.
  • Un cafard écrasé libère une sécrétion de phéromones d’agrégation, ce qui va fortement attirer d’autres blattes et donc propager l’infestation.

Toutefois, ces observations sont à tempérer car il est certain que les œufs ne survivront pas tous à votre soulier, quand aux phéromones, les cafards en libèrent aussi en étant vivant.

Recettes naturelles pour lutter contre les cafards

Le vinaigre blanc est reconnu comme très efficace pour éloigner les cafards.

En effet, ces nuisibles n’apprécient guère l‘odeur de ce produit.

Alors, n’hésitez pas à en vaporiser dans les moindres recoins de votre logement et même de votre jardin (le long des plinthes, à l’arrière et sous les meubles, derrière le réfrigérateur, le four, la gazinière sans oublier les fissures).

Tous les endroits stratégiques que peuvent emprunter les cafards seront généreusement asperger de vinaigre blanc, l’odeur va les repousser et les empêchera de s’aventurer.

 

Une autre alternative tout aussi naturelle contre les cafards/blattes est de se munir d’une boîte de conserve vide qui servira d‘appât pour attirer les rampants nuisibles et les emprisonner.

Prenez soin de bien d’enduire de vaseline ou de colle l’intérieur de la boite de conserve et déposez des aliments dedans.

Une fois les insectes enfermés, débarrassez vous de ces pièges en les brûlant.

 

Une solution naturelle anti cafards qui a fait ses preuves c’est le bicarbonate de soude.

Saupoudrez cette poudre blanche sur toutes les voies d’accès des cafards/blattes, derrière les éléments de cuisine, dans les recoins.

Le bicarbonate une fois ingéré par les insectes va déshydrater leur organisme et les exterminer.

Ce traitement peut venir compléter les pièges avec les boîtes de conserve pour décupler l’efficacité.

 

Un autre remède insecticide tout à fait naturel et non nocif pour la santé, c’est la terre de diatomée.

Cette terre est fréquemment employée pour éradiquer les insectes ( araignées, fourmis, cloportes, mites, poissons d’argent, punaises ou encore scolopendres.) et elle s’avère particulièrement efficace contre les cafards.

Même utilisation que pour le bicarbonate de soude, il suffit de saupoudrer de la poudre de terre de diatomée partout sur les lieux d’accès et de passage des cafards (sol, plinthes, derrière les meubles etc).

Lorsque les cafards/blattes se déplacent sur cette poudre, celle-ci s’infiltre sous leurs carapaces qu’elle va assécher et donc tuer de façon radicale les nuisibles.

 

Désinsectisation chimique

 

Une recette que nous estimons miraculeuse contre les invasions de cafards, consiste à mélanger du lait concentré sucré avec de l’acide borique.

Cette mixture pas mal collante va servir à confectionner des petites boulettes qui seront déposées aux endroits où les rampants se dissimulent.

Il faudra compter une quinzaine de jours après l’ingestion pour que les insectes succombent.

Cette opération pourra être réitérée tous les 21 jours si vous observez toujours la présence de cafards.

Quelques précautions sont à respecter : portez des gants pour manipuler cette acide et prudence avec vos enfants et animaux.

 

Pour une action rapide choc qui agira de façon durable contre les infestations de cafards/blattes,  pulvérisez un insecticide professionnel puissant (et, non de grandes distributions) les plinthes et tous les endroits stratégiques (derrières les meubles, le réfrigérateur ou la gazinière).

Cette méthode chimique est très efficace et a une action foudroyante sur ces nuisibles rampants.

Prudence, lorsque vous vous avez pulvérisé le produit, sortez du lieu et aérer car l’inhalation du produit insecticide s’avère nocif pour votre santé.

 

Les pièges anti cafards.

 

Vous pouvez vous procurer des pièges contre les cafards commercialisés en magasins spécialisés. Ces pièges ont pour objectif d’attirer dans un premier temps les insectes et de les neutraliser par la suite.

 

  • Les pièges englués : ils contiennent un produit très attractif et appétant qui va attirer irrésistiblement les cafards/blattes au stade adulte et les emprisonner.
  • Cette action va ainsi supprimer tous les insectes reproducteurs et la colonie de cafards va décliner petit à petit jusqu’à disparaitre définitivement.
  • Des boîtes appâts : Une odeur alléchante contenue dans ces boites va attirer les cafards. Après ingestion de la substance, les insectes qui regagnent leur nid et vont alors vont contaminer tous leurs congénères.

Ces pièges sont à déposer dans les espaces de passage des nuisibles, en évitant les garde-manger.

Les fumigènes pour lutter contre les infestations de cafards/blattes

L’utilisation de fumigènes s’avère être la solution la plus radicale pour venir à bout d’une infestation de cafards/blattes de façon complète (œufs et insectes adultes).

Cette opération demande tout de même une préparation des lieux infestés à traiter et une aération complète par la suite.

Comment ça fonctionne ?

  • Les fumigènes s’utilisent dans des endroits totalement clos.
  • Aucune présence d’humains et d’animaux pendant toute lea durée du traitement. Veillez à sortir les plantes vertes également.
  • Désactiver le détecteur de fumée et stopper la  VMC.
  • Ouvrir la boîte et enflammer la mèche.
  • Laisser agir le fumigène pendant au moins 6h (en veillant bien à ne pas entrer dans le lieu et en laissant portes et fenêtres fermées.

Recours à une entreprise de désinsectisation

Dans des situations d’infestation de grande ampleur et après avoir tenté d’éradiquer ces rampants nuisibles avec toutes ces différentes solutions en vain, n’attendez plus pour faire appel en urgence à un désinsectiseur professionnel certifié ou aux services d’hygiène de votre mairie.

Si vous logez dans un immeuble collectif, si vos voisins n’ agissent pas pour éliminer les infestations de cafards/blattes, seule l’intervention d’experts professionnels pourra venir à bout d’une invasion de ces insectes rampants extrêmement tenaces et résistants.

Ces derniers possèdent des techniques innovantes et des traitements réservés à l’usage professionnel radicaux auxquels les cafards/blattes ne survivront pas.

Pourquoi il y a des cafards dans ma maison ?

Contrairement à la croyance populaire, la présence de cafards chez vous ne signifie pas que votre domicile est sale. Comme de nombreux nuisibles, les cafards et les blattes affectionnent les endroits chauds et humides qu’ils peuvent trouver dans les habitations. Cachés dans les placards, sous les appareils ménagers, dans les interstices, les fentes, les plinthes ou les tuyaux, ils peuvent alors tranquillement se reproduire.

Ils profitent généralement de la nuit pour pénétrer dans les domiciles par toutes sortes d’ouvertures : fenêtres entrouvertes, jour sous les portes, fissures dans les murs, etc. Vous pouvez aussi les rapporter de l’extérieur sans vous en rendre compte, dans vos courses par exemple. Une fois entrées, ces bestioles ont tendance à se faufiler partout, en quête de nourriture. Le cafard est un omnivore qui se régalera tout autant de vos aliments ou ceux des animaux domestiques, que de papier, de tissu ou de déchets et d’excréments.

Comment éviter d’avoir des cafards chez soi ?

Il existe plusieurs astuces pour tenir les cafards (et leurs congénères) à distance :

  • Boucher toutes les ouvertures potentielles : reboucher les fissuresisoler les portes, fermer les fenêtres nuit, etc.
  • Nettoyer régulièrement les placards, et transvaser les paquets de denrées alimentaires ouverts dans des conteneurs hermétiques.
  • Passer l’aspirateur pour ne pas laisser trainer de miettes, sous les appareils électroménagers.
  • Nettoyer bien vos plans de travail dans la cuisine et toutes les surfaces ayant été en contact avec des aliments.
  • Vider régulièrement votre poubelle et profitez-en pour la désinfecter.

Mais même ces conseils peuvent parfois ne pas suffire. Si vos voisins en ont chez eux, il y a de fortes chances que les cafards s’invitent également chez vous.

Comment s’en débarrasser ?

Les anciens ont coutume de dire que même en cas de catastrophe nucléaire, les cafards seraient les seuls à survivre. Alors comment venir à bout d’une invasion de cafards chez soi et miser sur une extermination définitive ?

  • Les traitements avec des produits chimiques

Les professionnels utilisent différents types d’insecticides pour éradiquer une colonie de cafards, alternant les traitements, car ces insectes rampants nocturnes seraient de plus en plus résistants. En général, il faut même traiter deux fois à la suite pour venir à bout d’une infestation. Ce qui n’est pas surprenant lorsque l’on sait qu’un cafard femelle peut pondre 50 œufs tous les trois mois.

Il existe des pièges anti-cafards : des sortes de boîtes avec des appâts au fond, et des parois collantes qui empêchent l’insecte rampant de repartir une fois entrée. Ces pièges sont de bons indicateurs pour savoir si vous avez beaucoup de petites bêtes chez vous en fonction du nombre de cafards que vous retrouvez piégés dedans au petit matin.

Dans le commerce, vous trouverez aussi différents types de traitements insecticides (par pulvérisation, des vaporisateurs, du gel anti cafard, du poison, etc.) mais ces produits sont toxiques et à utiliser avec précaution. L’aération est obligatoire après un traitement contre les cafards. Si la prolifération est importante, préférez faire appel à un professionnel de désinsectisation.

  • Les solutions naturelles pour lutter contre les cafards

Comme la plupart des insectes qui colonisent nos maisons (blattes germaniques, larves, araignées, fourmis, punaises, etc.), les cafards sont très sensibles aux fortes odeurs répulsives comme le vinaigre blanc ou les huiles essentielles (eucalyptus, citronlavande, etc.). Pour se débarrasser des cafards, mélanger de l’eau dans un spray avec une vingtaine de gouttes d’huile essentielle ou une tasse de vinaigre blanc, puis vaporiser les nids, les recoins, les canalisations (les cafards aiment être à proximité d’une source d’eau, sous l’évier par exemple). Vous pouvez également en ajouter dans votre nettoyeur-vapeur pour plus d’efficacité.

Le bicarbonate de soude est par ailleurs très efficace, car il déshydrate les cafards. Mélangez un verre de bicarbonate de sodium et un verre de cure en poudre et déposez ce mélange en petit tas dans les endroits infestés. Les cafards les ingéreront et mourront. Vous obtiendrez le même effet avec de la terre de Diatomée, cependant un peu plus chère, ou de l’acide borique.

Comment éviter d’avoir des cafards chez soi ?

Comment éviter d’avoir des cafards chez soi ?

Comment ces nuisibles sont arrivés dans votre maison ? Comment s’en débarrasser et quelles astuces mettre en place pour éviter d’en avoir chez soi ? Nos réponses.

SOMMAIRE

contrairement à la croyance populaire, la présence de cafards chez vous ne signifie pas que votre domicile est sale. Comme de nombreux nuisibles, les cafards et les blattes affectionnent les endroits chauds et humides qu’ils peuvent trouver dans les habitations. Cachés dans les placards, sous les appareils ménagers, dans les interstices, les fentes, les plinthes ou les tuyaux, ils peuvent alors tranquillement se reproduire.

Ils profitent généralement de la nuit pour pénétrer dans les domiciles par toutes sortes d’ouvertures : fenêtres entrouvertes, jour sous les portes, fissures dans les murs, etc. Vous pouvez aussi les rapporter de l’extérieur sans vous en rendre compte, dans vos courses par exemple. Une fois entrées, ces bestioles ont tendance à se faufiler partout, en quête de nourriture. Le cafard est un omnivore qui se régalera tout autant de vos aliments ou ceux des animaux domestiques, que de papier, de tissu ou de déchets et d’excréments.

Il existe plusieurs astuces pour tenir les cafards (et leurs congénères) à distance :

  Technicien 07 55 54 91 87

  • Boucher toutes les ouvertures potentielles : reboucher les fissuresisoler les portes, fermer les fenêtres nuit, etc.
  • Nettoyer régulièrement les placards, et transvaser les paquets de denrées alimentaires ouverts dans des conteneurs hermétiques.
  • Passer l’aspirateur pour ne pas laisser trainer de miettes, sous les appareils électroménagers.
  • Nettoyer bien vos plans de travail dans la cuisine et toutes les surfaces ayant été en contact avec des aliments.
  • Vider régulièrement votre poubelle et profitez-en pour la désinfecter.

Mais même ces conseils peuvent parfois ne pas suffire. Si vos voisins en ont chez eux, il y a de fortes chances que les cafards s’invitent également chez vous.

 existe plusieurs astuces pour tenir les cafards (et leurs congénères) à distance :

  • Boucher toutes les ouvertures potentielles : reboucher les fissuresisoler les portes, fermer les fenêtres nuit, etc.
  • Nettoyer régulièrement les placards, et transvaser les paquets de denrées alimentaires ouverts dans des conteneurs hermétiques.
  • Passer l’aspirateur pour ne pas laisser trainer de miettes, sous les appareils électroménagers.
  • Nettoyer bien vos plans de travail dans la cuisine et toutes les surfaces ayant été en contact avec des aliments.
  • Vider régulièrement votre poubelle et profitez-en pour la désinfecter.

Mais même ces conseils peuvent parfois ne pas suffire. Si vos voisins en ont chez eux, il y a de fortes chances que les cafards s’invitent également chez vous.

Comment s’en débarrasser ?

Les anciens ont coutume de dire que même en cas de catastrophe nucléaire, les cafards seraient les seuls à survivre. Alors comment venir à bout d’une invasion de cafards chez soi et miser sur une extermination définitive ?

  • Les traitements avec des produits chimiques

Les professionnels utilisent différents types d’insecticides pour éradiquer une colonie de cafards, alternant les traitements, car ces insectes rampants nocturnes seraient de plus en plus résistants. En général, il faut même traiter deux fois à la suite pour venir à bout d’une infestation. Ce qui n’est pas surprenant lorsque l’on sait qu’un cafard femelle peut pondre 50 œufs tous les trois mois.

Il existe des pièges anti-cafards : des sortes de boîtes avec des appâts au fond, et des parois collantes qui empêchent l’insecte rampant de repartir une fois entrée. Ces pièges sont de bons indicateurs pour savoir si vous avez beaucoup de petites bêtes chez vous en fonction du nombre de cafards que vous retrouvez piégés dedans au petit matin.

Dans le commerce, vous trouverez aussi différents types de traitements insecticides (par pulvérisation, des vaporisateurs, du gel anti cafard, du poison, etc.) mais ces produits sont toxiques et à utiliser avec précaution. L’aération est obligatoire après un traitement contre les cafards. Si la prolifération est importante, préférez faire appel à un professionnel de désinsectisation.

  • Les solutions naturelles pour lutter contre les cafards

Comme la plupart des insectes qui colonisent nos maisons (blattes germaniques, larves, araignées, fourmis, punaises, etc.), les cafards sont très sensibles aux fortes odeurs répulsives comme le vinaigre blanc ou les huiles essentielles (eucalyptus, citronlavande, etc.). Pour se débarrasser des cafards, mélanger de l’eau dans un spray avec une vingtaine de gouttes d’huile essentielle ou une tasse de vinaigre blanc, puis vaporiser les nids, les recoins, les canalisations (les cafards aiment être à proximité d’une source d’eau, sous l’évier par exemple). Vous pouvez également en ajouter dans votre nettoyeur vapeur pour plus d’efficacité.

Le bicarbonate de soude est par ailleurs très efficace, car il déshydrate les cafards. Mélangez un verre de bicarbonate de sodium et un verre de cure en poudre et déposez ce mélange en petit tas dans les endroits infestés. Les cafards les ingéreront et mourront. Vous obtiendrez le même effet avec de la terre de Diatomée, cependant un peu plus chère, ou de l’acide borique.