Comment les rats survivent-ils en hiver ?

Comment les rats survivent-ils en hiver ?

 

Les rats apprécient la distinction douteuse d’être le ravageur le plus détesté de tous.

des bâtiments "envahis" par les rats
des bâtiments “envahis” par les rats

 

dépenser de l’argent pour des mesures de lutte antiparasitaire

Ils sont sales. Ils mordent. Ils sont porteurs de maladies, de bactéries et de parasites. Ils infestent les espaces humains, causent des dommages, contaminent les aliments, s’installent là où ils ne sont pas recherchés (partout) et les entreprises de tout le pays sont obligées de dépenser de l’argent pour des mesures de lutte antiparasitaire robustes pour garder leur nombre sous contrôle.

 

Et leur nombre est en effet un gros problème. Les rats sont des éleveurs incroyablement prospères. Atteignant la maturité sexuelle après quatre à cinq semaines, un seul rat femelle donnera généralement naissance à six portées de cinq à douze ratons par an. Bien que l’espérance de vie du taux moyen soit comprise entre un et deux ans, leur propension à se reproduire est telle que les nouvelles générations s’épanouissent – et continuent de se reproduire – avant que les anciennes ne meurent. En fait, une population de seulement deux rats a le potentiel de grossir jusqu’à environ 1 250 en une seule période de douze mois et peut croître de façon exponentielle à partir de là.

Le rat brun est une espèce rustique et résistante

Vous pensez peut-être que le froid mordant de l’hiver peut contrôler le nombre de rats. Après tout, les rats, comme de nombreux rongeurs, n’hibernent pas pendant les mois d’hiver et dans des conditions difficiles, les animaux sauvages ne prospèrent généralement pas. Ils n’ont pas non plus la capacité de s’engraisser pour se préparer au froid – leur estomac est trop petit et leur métabolisme trop rapide.

Mais le rat brun est une espèce rustique. Ce sont des machines de survie et leurs habitudes hivernales restent largement constantes quel que soit l’environnement – bien qu’il y ait une accalmie dans leurs activités normales en hiver et que la reproduction ait tendance à ralentir. Néanmoins, comme tous les mammifères à sang chaud, pour survivre aux conditions difficiles, les rats ont besoin de chaleur et d’un approvisionnement constant en nourriture. D’où l’obtiennent-ils ?

Explorons comment les rats survivent à l’hiver.

Abri – Bâtiments artificiels

Le temps froid oblige naturellement les rats à chercher un abri contre les éléments et les bâtiments construits par l’homme constituent la ressource parfaite. Lorsque le temps devient vraiment froid, les rats sont obligés de fuir leur habitat normal directement dans des bâtiments chauds et secs : maisons, entrepôts, granges, magasins, immeubles de bureaux – partout où ils le peuvent. Alors que de nombreuses entreprises peuvent penser que leurs problèmes de lutte antiparasitaire sont en grande partie terminés pour une autre année lorsque le temps froid s’installe, la réalité est que les problèmes de rats peuvent s’aggraver.

Suivez nous sur Facebook et Twitter !

Il y a des millions de rats vivants. Certains rapports indiquent que le nombre est d’environ 10 millions, bien que d’autres estiment qu’il est plutôt de 200 millions. Quel que soit le chiffre exact, à la fermeture de l’hiver, des hordes et des hordes de ces vermines se précipitent hors des égouts et dans les bâtiments artificiels à la recherche d’un abri contre le froid – ce qui signifie que la lutte antiparasitaire peut être une préoccupation encore plus grande pour les propriétaires d’entreprise en hiver , pas un moindre.

 

Nourriture – Stockage

Dans la nature, la nourriture se fait plus rare pendant les mois d’hiver. En tant que machines de survie robustes, les rats le savent et se préparent.

 

Bien qu’ils n’hibernent pas et ne soient pas capables de s’engraisser pour l’hiver, les rats peuvent néanmoins se préparer aux pénuries alimentaires d’autres manières. À partir de l’automne, tout comme les écureuils, les rats commenceront à chasser pour se nourrir avec un but supplémentaire. Plutôt que de manger tout ce qu’ils trouvent immédiatement et de manière opportuniste, ils commenceront à constituer un stock pour une consommation ultérieure.

Commandez nos produits  sur la  boutique  à prix preferentiels

Les rats mangent à peu près n’importe quoi. Dans la nature, ils se nourrissent souvent de fruits, de céréales, de graines et d’autres végétaux. Mais ils ne sont pas pointilleux. Lorsque ces éléments sont retirés du menu, ils se tournent vers les insectes, les petits animaux et même leurs propres matières fécales si les temps sont durs. Mais bien sûr, la principale raison pour laquelle les rats sont un si gros problème de lutte antiparasitaire pour les humains est que beaucoup gagneront presque exclusivement leur vie grâce aux déchets et aux déchets humains. À l’approche de l’hiver, l’activité des rats autour des zones d’ordures peut augmenter à mesure que les rongeurs commencent à chercher des déchets alimentaires pour se cacher pour une consommation ultérieure.

Imbrication

Une fois que les rats ont choisi un bâtiment dans lequel s’abriter du froid et ont stocké de la nourriture, ils se concentreront ensuite sur la construction d’un nid. Les nids de rats sont beaucoup moins organisés que les nids d’oiseaux. Plutôt que de tisser soigneusement les brindilles, les feuilles et les plumes comme le font les oiseaux, les rats à la place, font simplement un tas grossier de matériaux déchiquetés – des matières végétales, mais aussi des choses comme le carton, l’isolant de grenier et tout autre déchet mous qu’ils peuvent trouver – et tout emballer ensemble.

conclusion

Le fait est que, pour les rats, c’est l’emplacement du nid – plutôt que les matériaux dont il est fait – qui compte le plus. Ils préfèrent les endroits chauds et sombres à l’abri des prédateurs – et encore une fois, comme les bâtiments artificiels peuvent fournir de tels espaces, les infestations de rats peuvent devenir un problème particulier de lutte antiparasitaire en hiver.

La Ligue Des Champions

La Ligue Des Champions

la Ligue des Champions a été émaillée de plusieurs incidents à Paris

les journaux du monde entier ont mis en exergue l’incapacité du gouvernement  francais et  des forces de l’ordre à gérer un événement de cette importance

La crasse immonde du Paris

Juste  2 ans avant les prochains jeux olympiques, ça fait un petit peu peur comme  cette photo qui montrent les autres rats présents à Paris. Les journaux étrangers n’ont pas manqué de relever la crasse immonde du Paris de Hidalgo.
Et d’ en faire les choux gras dans leurs journaux

2024?

Ca promet pour 2024

Suivez nous sur Twitter et Facebook

Les rats des villes et la prochaine pandémie

Les rats des villes et la prochaine pandémie

Les rats des villes sans doute pas à l’origine de la prochaine pandémie

Les rats des villes sans doute pas à l’origine de la prochaine pandémie

Les rongeurs et autres animaux citadins seraient en fait moins susceptibles de provoquer la prochaine pandémie qu’on ne le pensait

propagateurs de maladies

Les rats sont vus comme des propagateurs de maladies depuis au moins l’époque de la peste, mais de nouvelles recherches montrent que les rongeurs et autres animaux citadins sont en fait moins susceptibles de provoquer la prochaine pandémie qu’on ne le pensait.

Des chercheurs de l’Université de Georgetown à Washington ont étudié des données sur près de 3 000 mammifères, s’attendant à découvrir que ceux qui vivent dans des environnements urbains hébergeaient davantage de virus pouvant être transmis aux humains.

100 fois plus d’études que les autres
Ils ont en fait découvert que les animaux urbains hébergeaient certes 10 fois plus de types de maladies, mais qu’un biais méthodologique pouvait être en cause : ils ont fait l’objet de 100 fois plus d’études que leurs homologues ruraux. Une fois ce biais massif corrigé, les chercheurs ont été surpris de constater que les rats n’étaient pas plus susceptibles d’être à l’origine d’une nouvelle maladie que d’autres animaux.

éponges à maladies

Mais les humains étant en contact régulier avec des rats, il est toujours juste de les décrire comme des « éponges à maladies », a déclaré Jonathan Richardson, professeur d’écologie urbaine à l’Université de Richmond.

suivez nous sur Twitter et facebook

 

source

LA MALADIE DU RAT À LA RÉUNION

La maladie du rat à la Réunion


Des cas de leptospirose, «la maladie du rat», se multiplient mettant en alerte les autorités à  La Réunion

 

Les premiers symptômes de la «maladie du rat» peuvent rappeler ceux du Covid-19.

Depuis le début de l’année, les cas de leptospirose, maladie bactérienne transmise par les rongeurs connue communément sous le nom de «maladie du rat», sont en forte augmentation à La Réunion. Jusqu’à présent, les autorités sanitaires de l’île ont recensé 98 cas et un décès.

Si elle n’est pas soignée à temps, la leptospirose peut être mortelle. Alors que l’île est touchée par des pluies abondantes ces dernières semaines, notamment avec le cyclone Emnati, entraînant des boues chargées d’urines de rongeurs, les températures douces ont favorisé dans le même temps la prolifération des bactéries responsables de la maladie.

Dans un communiqué, l’Agence Régionale de Santé de La Réunion a ainsi mis en garde la population contre les risques sanitaires liés à ces intempéries.«Les récents épisodes de fortes pluies peuvent favoriser l’apparition de la leptospirose. Cette maladie se contracte en effet au contact d’un milieu humide contaminé par les urines des rats principalement (boue, flaques d’eau…).
Les activités de nettoyage des cours et des jardins sans protections suffisantes (bottes, gants…) ou de baignades en eau douce après de fortes pluies sont donc particulièrement à risque», a indiqué l’ARS.

Des symptômes identiques à ceux du Covid

Parmi les cas 99 recensés à ce jour, 43 l’ont été au mois de mars et 35 au mois d’avril. Au décès signalé, s’ajoutent aussi dix-huit cas de personnes admises en service de réanimation.Sur un an la hausse est significative. Il y avait ainsi l’an dernier 74 cas déclarés à la même période.Les premiers symptômes font leur apparition après quatre à quatorze jours d’incubation. Dans le contexte pandémique, la leptospirose possède une autre caractéristique qui est celle de se manifester par des symptômes courants qui peuvent être confondus avec le Covid-19.

Leptospirose
Leptospirose

Ce peut être ainsi une fièvre élevée et inattendue suivie de maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des nausées et/ou des maux de ventre.

 

L’ARS recommande de se protéger

Même si cette maladie peut être traitée par des antibiotiques, à condition d’être repérée à temps, l’ARS appelle donc la population à la grande vigilance.

En effet, l’agence régionale de santé recommande d’éviter les activités en milieu humide quand l’eau est trouble et conseille de porter des gants, bottes voire des combinaisons. Elle incite également à éliminer les déchets et encombrants dans les cours et de ne pas marcher pieds nus ou en chaussures ouvertes dans les eaux stagnantes.

Enfin, l’ARS exhorte la population à ne pas laisser traîner d’aliments pour les animaux domestiques afin d’éviter que des rats soient attirés par cette nourriture, ce qui pourraient aider à leur prolifération.

Par Khalil Rajehi – credit photos [© PEXELS]

 

source 

RATS ET MOISISSURE À MONT-DE-MARSAN

RATS ET MOISISSURE À L’ÉCOLE À MONT-DE-MARSAN

Les parents d’élèves de l’école  n’en peuvent plus.


des rats dans la rue, de la moisissure sur les murs, des trous dans la cour

Cela fait des mois qu’avec la direction de l’école, ils font remonter des problèmes de sécurité et d’hygiène dans les locaux. Des rats dans la rue, de la moisissure sur les murs, des trous dans la cour de récréation, le manque de savon ou de papier essuie-main dans les toilettes.
la liste de leurs doléances est longue. Deux mamans, membres de l’association des parents d’élèves, témoignent  et interpellent l’agglomération de Mont-de-Marsan.

“Des commandes sont faites, de papier hygiénique, d’essuie-main, et l’école ne reçoit pas les commandes, donc ils sont en manque, commence la première. C’est un peu fâcheux en période de Covid-19″. D’autant que l’école “a été fermée pour cause de Covid, rappelle la seconde, qui préfère elle aussi garder son nom anonyme. Il y a eu quand même 12 cas, la semaine d’après, le triple…”

On vient chercher nos enfants et on voit quelqu’un qui court après un rat, on se dit ‘non mais on rêve’

Côté salubrité, “nous avons vu des rats dans la petite rue séparant l’école élémentaire du collège”
“On vient chercher nos enfants et on voit quelqu’un qui court après un rat, on se dit ‘non mais on rêve !'”. L’association des parents d’élèves découvre que “les poubelles partagées entre l’école élémentaire et le collège, avec la cantine, ne sont ramassées qu’une seule fois par semaine. C’est juste inimaginable !”

La petite cour de récréation, celle “du haut”, comme l’appellent les parents, est “pleine de trous”. “Les enfants courent, risquent de tomber et de se blesser”“Ils rentrent égratignés parce qu’il y a des marches dangereuses dans la cour”, affirment-elles.

La directrice fait son job, elle fait remonter les problèmes à l’agglomération.

Mais rien ne change. Elle ne va pas sortir sa caisse à outils et réparer elle-même !

A l’intérieur de l’école, ce n’est guère mieux, indique l’association des parents d’élèves, puisqu’“il y a des infiltrations” et donc “de la moisissure”. Certes, un “coup de peinture” a été donné, mais “on n’a pas été chercher plus loin la cause et l’hiver prochain, il y aura la même chose”, anticipe l’une des parents d’élève, “un cache-misère” selon elle.

Suivez nous sur Facebook et Twitter !

Ces derniers jours, “la chaleur dans les classes” est “dure” à supporter pour les enfants, de surcroît avec les masques. “Ils n’en pouvaient plus”, affirment-elles. L’une d’entre elles suggère : “Des petits ventilateurs, ça ne coûte pas très cher”.

La directrice fait son job,  les problèmes à l’agglomération.

Pour autant, les deux femmes ne veulent pas incriminer la direction de l’école“La directrice fait son job, elle fait remonter les problèmes à l’agglomération. Mais rien ne change. Elle ne va pas sortir sa caisse à outils et réparer elle-même !” Mont-de-Marsan Agglomération, dont l’école des Arènes dépend, est au courant, assure l’association des parents d’élèves. “Ce n’est pas une découverte, les conseils d’école avec nos questions sont préparées au préalable avec la directrice et le responsable de l’agglo. Mais le conseil d’école suivant arrive et rien ne bouge.”

La réponse de l’agglomération

L’agglomération de Mont-de-Marsan, contactée par France Bleu Gascogne, admet que “la cour de récréation n’est pas en bon état”. Une cour qui n’est habituellement pas utilisée mais a été mise à contribution pour ne pas mélanger les élèves en période de pandémie. “Un devis est en cours pour voir si des travaux peuvent être mis en oeuvre”, affirme Mont-de-Marsan Agglomération.

Sur la question des rats

Sur la question des rats, “un dératiseur passe régulièrement dans la zone, au niveau des poubelles. Le SICTOM (qui gère le ramassage des poubelles, ndlr) a été prévenu, une solution est en cours de réflexion pour augmenter le nombre de passages. Ils nous ont transmis le devis”.

vigilance accrue dans cette école où il y a eu des cas de Covid-19

Quant au manque de savon et de papier essuie-main, “il y a eu un problème de réassort, qui a été traité tout de suite”, affirme l’agglo. “C’était ponctuel, et le problème est réglé. Il y a une vigilance accrue désormais pour cette école où il y a eu des cas de Covid-19”, assure-t-elle.

L’agglomération n’apporte en revanche pas de réponse sur les problème d’infiltrations et de moisissure évoqués par l’association des parents d’élèves, ou encore sur les nombreux petits soucis dont ils font part, du “répondeur qui ne fonctionne plus depuis deux mois” à “l’ampoule

source  

https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/

UNE MAISON SANS RATS

 UNE MAISON SANS RATS

5 raisons pour lesquelles vous ne voulez pas de rats dans la maison

11
Les rats entrent dans votre maison à la recherche de nourriture, d’eau et d’un abri. Si vous les privez de ces trois choses, votre maison sera beaucoup moins attrayante pour eux.

Étant donné que les rats mangent à peu près n’importe quoi s’ils en ont l’occasion, un bon début de prévention consiste à inspecter votre maison et à déplacer tous les aliments en vrac dans des récipients scellés. Une fois que tous les aliments sont hors de portée, nettoyez soigneusement la cuisine, le garde-manger et tout autre endroit où vous pourriez avoir de la nourriture dans la maison. Assurez-vous de nettoyer sous les appareils et à l’arrière des armoires, car ce sont des cachettes de choix pour les rats.

 

Voici quelques-unes des choses que les rats mangeront :

La nourriture pour animaux
Baies, graines et noix
Graines pour oiseaux, graines de graminées et nourriture pour écureuils
Bonbons et autres aliments sucrés
Compost
Maïs, haricots et autres céréales
Viande et produits laitiers
Des ordures
Fèces

À l’extérieur, gardez les poubelles bien rangées et les couvercles fermés.

Promenez-vous dans votre propriété pour rechercher toute nourriture potentielle pour rats, telle que des restes de nourriture pour animaux de compagnie, des fruits tombés ou des graines renversées. Retirez tous les matériaux de nidification potentiels, tels que les boîtes en carton, les journaux ou le vieil isolant. Si vous avez des animaux de compagnie, il est important de nettoyer leur caca, car les rats sont connus pour en manger. Les rats chercheront également de l’eau, alors gardez votre jardin à l’écart de toute eau stagnante.

 vous ne voulez pas de rats dans la maison!

Même si vous avez un faible pour les rats ou les souris , vous n’en voulez vraiment pas dans votre maison, surtout si vous avez des enfants et des animaux domestiques. Ne tardez pas à vous débarrasser des rats une fois que vous avez repéré le problème.

1. Les rats sont porteurs de maladies mortelles qui peuvent contaminer et se propager par la poussière, l’eau et le sol.

2. Il n’y a pas de saison des amours pour les rats. Dans des conditions idéales, une femelle peut tomber enceinte 7 fois par an et mettre au monde environ 8 petits dans chaque portée. Les populations de rats bruns peuvent augmenter d’un facteur 10 en seulement 15 semaines.

3. Les rats peuvent se nourrir de presque tout : une étude a trouvé plus de 4 000 articles différents dans l’estomac d’un seul rat brun.

4. Les incisives d’un rat poussent d’environ 5 pouces par an. Le processus de leur usure les rend également tranchants comme des rasoirs et ils mordent toutes sortes de surfaces dures, des fils électriques au béton.

5. Bien que la durée de vie moyenne soit d’environ 1 an, les rats qui ont trouvé la sécurité d’un abri à l’intérieur peuvent vivre jusqu’à 3 ans.

Commandez nos produits  sur la  boutique  à prix preferentiels

Cela peut être un peu choquant lorsque vous trouvez un rat dans votre maison, votre garage ou votre grenier, mais vous pouvez le faire ! Suivez toutes les étapes que nous avons décrites ici et votre maison sera exempte de rats avant que vous ne vous en rendiez compte. Vous pouvez également utiliser notre bibliothèque d’apprentissage pour en savoir plus sur l’élimination des rats et sur l’identification et le contrôle des rongeurs.

*Basé sur des tests de laboratoire

source

 

Rongeurs & Compagnie

Rongeurs & Compagnie

Les Rongeurs constituent le groupe de mammifères le plus nombreux de la planète, environ 41 % des espèces connues.

Les rongeurs sont des mammifères de l’ordre Rodentia, du latin rodere « ronger ». Ils constituent le groupe de mammifères le plus nombreux de la planète, représentant environ 41 % des espèces connues. Il s’agit d’un groupe très diversifié tant en taille qu’en habitat, allant du Capybara d’Amérique du Sud pesant jusqu’à 66 kg, à la gerboise pygmée du Baloutchistan, dont les femelles adultes pèsent moins de 4 g.

gerboise pygmée du Baloutchistan, dont les femelles adultes pèsent moins de 4 g.
gerboise pygmée du Baloutchistan

Au fil du temps, les rongeurs ont été utilisés comme nourriture, pour les vêtements, comme animaux de compagnie, certaines espèces telles que le rat brun, le rat noir et la souris domestique sont de graves parasites, mangeant et gâtant les aliments stockés par les humains et propageant des maladies telles que l’hantavirus et Salmonellose.

Especes protégées

Il existe plus de 200 espèces de rongeurs en Amérique du Nord, plus de 70 espèces en Malaisie et en Inde, mais seulement environ 10 espèces de rongeurs  indigènes en Europe.
La majorité d’entre eux ne sont pas considérés comme des parasites, et certains sont des espèces menacées/protégées.

Commandez vos produits contre les Nuisibles sur la  boutique Derrattack à prix preferentiles

Les rongeurs comme le rat noir et le rat brun qui sont considérés comme des parasites (avec des risques pour la santé associés dans un environnement urbain ou résidentiel) ne sont pas des rongeurs britanniques indigènes. Ils sont maintenant naturalisés, mais à l’origine, des rats noirs/navires sont arrivés en Grande-Bretagne sur des navires romains après avoir fait route vers l’Europe depuis l’Inde. Les rats bruns sont originaires d’Asie centrale et sont arrivés plus récemment au début des années 1700 – encore une fois en tant que passagers clandestins dans les cargaisons de navires.

Types de rongeurs

Les rongeurs se sont adaptés à presque tous les habitats terrestres, de la toundra froide (où ils peuvent vivre sous la neige) aux déserts chauds, aux forêts tropicales humides et aux paysages tempérés. En fait, les rongeurs peuvent être trouvés sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique. Certaines espèces de rongeurs sont également considérées comme des envahisseurs du milieu humain

une dératisation réussie, est une tâche qui détermine la méthode la plus appropriée à appliquer à votre problème.  identifier les causes justifiant l’invasion des souris et rats
trouver
les solutions adéquates à mettre en œuvre, sans oublier le prix de la dératisation.

Un devis gratuit est etabli comprenant tous les détails de l’estimation de coûts,  s’y réfèrant pour élaborer un plan d’action
https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/

Les petits rats de Paris

 

Les petits rats de Paris

le fléau de la ville lumière

Ne vous y trompez pas nous ne parlons de ces charmante et gracieuses danseuse  de l’Opéra de Paris mais bien d’ un fléau qui est en train de transformer la ville lumière en une ville cauchemar

Rien voir avec le gentil Ratatouille qui pouvait faire rêver les Français autour d’une spécialité culinaire


plus prosaïquement les rats que nous rencontrons à Paris sont de véritables nuisances qui posent de vrais problèmes aussi bien au niveau salubrité que leur cohabition au quotidien avec les habitants dans les parcs et jardins de la ville Lumiere voire meme de sécurité dans leur nombre est important

La Mairie de Paris tarde à réagir

la mairie de Paris essaie de réagir malheureusement toujours avec un temps de retard qui explique l’inefficacité des différents process qu’elle met en place
comme pour le reste de la gestion de la ville de Paris  comme le problème de la drogue du jardin Éole , nous constatons une incurie organisée au plus haut niveau par zelotes ecolos qui ne voient dans ce problème qu’un accroc politique oubliant que des enfants jouent dans ces jardins
il faut dire aussi reconnaître le travail admirable des fonctionnaires tentant d’éradiquer ce fléau ce qui n’est pas chose aisée

Suivez Derattack sur Facebook et Twitter

Dans les poubelles, en bord de Seine, dans les parcs ou dans les jardins, les rats roulent partout ces dernières années.  En 2017, la ville de Paris a renforcé ses équipes de 75 agents et 4.500 poubelles ont été changées dans les parcs. Avec des millions de rongeurs dans les rues, la propreté est devenue une priorité de la campagne des municipales.
L’an dernier, les élus du XVIIe ont décidé de créer leur propre brigade sanitaire.

source et video  Cnews

COMMENT NETTOYER LES EXCREMENTS DES RONGEURS

COMMENT NETTOYER LES EXCREMENTS DES RONGEURS

Lorsque vous commencez à nettoyer, il est important de ne pas remuer la poussière en balayant ou en aspirant les excréments, l’urine ou les matériaux de nidification.

eau de javel et gants

Portez des gants en caoutchouc, en latex ou en vinyle lorsque vous nettoyez l’urine et les excréments.
Vaporisez l’urine et les excréments avec un désinfectant ou un mélange d’eau de Javel et d’eau et laissez tremper 5 minutes. La concentration recommandée de solution d’eau de Javel est de 1 partie d’eau de Javel pour 10 parties d’eau. Lorsque vous utilisez un désinfectant commercial, suivez les instructions du fabricant sur l’étiquette pour le temps de dilution et de désinfection.

 

Utilisez une serviette en papier pour ramasser l’urine et les excréments et jetez les déchets à la poubelle.
Une fois que les excréments et l’urine des rongeurs ont été retirés, désinfectez les articles qui pourraient avoir été contaminés par des rongeurs ou leur urine et leurs excréments.

Désinfectez toute la zone

Ensuite, nettoyez et désinfectez toute la zoneEssuyez les planchers et nettoyez les comptoirs avec une solution désinfectante ou javellisée.
Nettoyez à la vapeur ou shampouinez les meubles rembourrés et les tapis présentant des signes d’exposition aux rongeurs.
Lavez la literie et les vêtements avec un détergent à lessive dans de l’eau chaude s’ils sont exposés à l’urine ou aux excréments de rongeurs.
Enfin, retirez les gants et lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon (ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool sans eau lorsque le savon n’est pas disponible et que les mains ne sont pas visiblement souillées).

 

Rongeurs morts ou nids

Portez des gants en caoutchouc, en latex ou en vinyle lorsque vous nettoyez des rongeurs ou des nids morts.

Vaporisez le rongeur mort ou le nid et la zone environnante avec un désinfectant ou un mélange d’eau de Javel et d’eau.
Faire tremper les rongeurs, les matériaux de nidification ou les excréments dans la solution pendant 5 minutes avant de les essuyer avec une serviette en papier ou un chiffon.
Placez les rongeurs morts ou les matériaux de nidification dans un sac en plastique et fermez hermétiquement. Placez le sac plein dans un deuxième sac en plastique et fermez-le.
Jetez le sac dans une poubelle couverte qui est régulièrement vidée.
 

Cabanes, hangars, granges ou autres dépendances

Avant d’essayer de nettoyer les cabanes, hangars, granges ou autres dépendances, ouvrez toutes les portes et fenêtres pendant 30 minutes. Cela permettra à l’air frais d’entrer dans la zone de travail.

Passer la vadrouille sur les sols ou vaporiser les sols sales avec un désinfectant ou un mélange d’eau de Javel et d’eau.
Nettoyez les comptoirs, les armoires et les tiroirs avec un désinfectant ou un mélange d’eau de Javel et d’eau.


Greniers, sous-sols, vides sanitaires et autres zones de stockage

Avant de nettoyer les greniers, sous-sols, vides sanitaires et autres zones de stockage, il est nécessaire d’éliminer complètement l’infestation de rongeurs existante par piégeage. Lorsqu’il n’y a aucun signe d’infestation, attendez environ 5 jours avant de commencer à nettoyer ces zones. Avant de nettoyer l’espace, aérez la zone en ouvrant les portes et les fenêtres pendant au moins 30 minutes pour permettre à l’air frais d’entrer dans la zone et pour éliminer l’air potentiellement contaminé de la zone. Utilisez une ventilation croisée et quittez la zone pendant la période d’aération.

 

des bâtiments "envahis" par les rats
des bâtiments “envahis” par les rats

un masque anti-poussière peut offrir une certaine protection contre la poussière, les moisissures et les fibres isolantes, mais ne protège pas contre les virus.
Vaporisez l’urine, les excréments et les matériaux de nidification avec une solution d’eau de Javel (1 volume d’eau de Javel pour 9 volumes d’eau) ou un désinfectant ménager préparé selon les instructions de l’étiquette pour le temps de dilution et de désinfection. Bien tremper. Cela désactivera tout virus. Utilisez une serviette en papier ou un chiffon pour ramasser les matériaux et les jeter.
Essuyez les sols après les avoir vaporisés à l’aide d’une solution d’eau de Javel ou d’un désinfectant. Les sols en terre battue peuvent être vaporisés avec une solution d’eau de Javel et d’eau ou un désinfectant.
Si l’isolant exposé a été contaminé par de l’urine et des excréments, il doit être placé dans des sacs en plastique pour être retiré.

Retirer tout matériau potentiellement contaminé

Tout d’abord, déplacez les récipients/boîtes de stockage à l’extérieur et placez-les dans un endroit bien ventilé et exposé à la lumière directe du soleil. L’extérieur des récipients/boîtes de stockage peut être désinfecté à l’aide d’une solution d’eau de Javel ou d’une solution désinfectante ;
Ensuite, retirez les matériaux potentiellement contaminés dans la zone ensoleillée et ventilée. Restez au vent afin que la poussière ou les débris ne soient pas projetés vers votre visage. Certains matériaux stockés contaminés, tels que les vêtements, les livres, etc. peuvent être décontaminés en suivant les méthodes de désinfection recommandées fournies dans le tableau ci-dessous ; les articles qui ne sont plus nécessaires peuvent être jetés.

Jetez toutes les boîtes en carton contaminées par l’urine ou les excréments. Les récipients en plastique, en verre ou en métal peuvent être désinfectés par pulvérisation d’une solution d’eau de Javel et d’eau ou d’un désinfectant. Ensuite, à l’aide d’un chiffon ou d’un papier

https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/

Comment l’Alberta au Canada, est-elle exempte de rats ?

Comment l’Alberta au Canada, est-elle exempte de rats ?

L’Alberta est la seule province au Canada qui n’a pas de rats et ce qui en fait, la plus grande zone habitée de la planète qui est exempte de rats.

 

Les rats devaient venir de l’Est du Canada, et c’est une longue marche, donc ce n’est que dans les années 1950 qu’ils ont finalement atteint l’Alberta. Quand ils l’ont fait, le gouvernement de l’Alberta était prêt pour eux : ils ont mis en place un programme de contrôle des rats très agressif qui a tué tous les rats qui ont traversé la frontière Alberta/Saskatchewan.

une loi de 1942!

L’Agricultural Pests Act de l’Alberta de 1942 autorisait le ministre de l’Agriculture à désigner comme nuisible tout animal susceptible de détruire les récoltes ou le bétail; chaque personne et municipalité devait détruire les parasites désignés. Lorsque leur lutte antiparasitaire n’était pas adéquate, le gouvernement provincial pouvait l’effectuer et imputer les coûts au propriétaire foncier ou à la municipalité.

Les rats ont été désignés nuisibles en 1950. Un amendement à la loi en 1950 exigeait en outre que chaque municipalité nomme un inspecteur de la lutte antiparasitaire. En 1951, des conférences sur le contrôle des rats ont eu lieu dans l’est de l’Alberta, et 2 000 affiches et 1 500 dépliants intitulés « Contrôle des rats en Alberta » ont été distribués aux élévateurs à grains, aux gares, aux écoles, aux bureaux de poste et aux particuliers.

 

Entre juin 1952 et juillet 1953, [plus de 140 000 livres] de poudre de trioxyde d’arsenic ont été utilisés pour traiter 8 000 bâtiments sur 2 700 fermes dans une zone de 12 à 31 miles de large et 186 miles de long à la frontière orientale. Certains résidents n’ont pas été informés de l’utilisation d’arsenic et certains auraient été informés que la poudre traçante n’était nocive que pour les rongeurs. Par conséquent, certains empoisonnements du bétail, de la volaille et des animaux de compagnie se sont produits. Heureusement, la warfarine, le premier poison anticoagulant contre les rongeurs, est devenue disponible en 1953 ; La warfarine est beaucoup plus sûre que l’arsenic et est en fait prescrite à certains patients cardiaques comme anticoagulant.

des dépenses de contrôle des rats augmentées de 100 pour cent.

Le nombre d’infestations de rats dans la zone frontalière a augmenté rapidement, passant d’une en 1950 à 573 en 1955. Cependant, après 1959, le nombre d’infestations a chuté de façon spectaculaire.

La part provinciale des dépenses de contrôle des rats est passée à 100 pour cent en 1975. Tous les locaux situés dans la zone de contrôle du Montana à Cold Lake sont maintenant inspectés au moins une fois par an. Les infestations de rats sont éliminées par des appâts, du gaz ou des pièges. Les bâtiments sont parfois déplacés ou démolis, et dans certains cas, les rats sont déterrés avec une pelle rétrocaveuse ou un bulldozer. Au début, ils utilisaient également des fusils de chasse, des incendiaires et des explosifs puissants pour contrôler les rats. C’était une sorte de zone de guerre.

Des centaines d’infestations suspectées sont signalées chaque année, mais la plupart des observations s’avèrent être des rats musqués, des spermophiles, des écureuils terrestres, des rats des bois à queue touffue ou des souris. Cependant, toutes les infestations suspectées sont étudiées.

Quelques rats blancs ont été amenés par des animaleries, des professeurs de biologie et des individus bien intentionnés qui ne savaient pas qu’il était illégal d’avoir des rats en Alberta, même des rats de laboratoire blancs ou des rats de compagnie. Les rats blancs ne peuvent être gardés que par des zoos, des universités, des collèges et des établissements de recherche reconnus en Alberta. Les citoyens privés ne peuvent pas garder des rats blancs, des rats cagoulés ou l’une des souches de rats bruns domestiqués. La possession d’un rat domestique peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 5 000 $.

une amende de 190 000 $ canadiens

En 2004, quelqu’un a relâché 38 rats à Calgary. Au moment où les agents de contrôle des rats sont arrivés, la plupart d’entre eux étaient morts. Les résidents locaux avaient formé un groupe et les avaient tués avec des balais, des 2×4 et des pelles. Si les autorités avaient attrapé le coupable, il aurait pu faire face à une amende de 190 000 $ (125000 euros environ) – en supposant que ses voisins ne l’aient pas d’abord touché avec des balais, des 2×4 et des pelles. Les Albertains ne veulent pas de rats.

https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/

Ce message a été initialement publié sur Quora