Comment éviter d’avoir des cafards chez soi ?

Comment éviter d’avoir des cafards chez soi ?

Comment ces nuisibles sont arrivés dans votre maison ? Comment s’en débarrasser et quelles astuces mettre en place pour éviter d’en avoir chez soi ? Nos réponses.

SOMMAIRE

contrairement à la croyance populaire, la présence de cafards chez vous ne signifie pas que votre domicile est sale. Comme de nombreux nuisibles, les cafards et les blattes affectionnent les endroits chauds et humides qu’ils peuvent trouver dans les habitations. Cachés dans les placards, sous les appareils ménagers, dans les interstices, les fentes, les plinthes ou les tuyaux, ils peuvent alors tranquillement se reproduire.

Ils profitent généralement de la nuit pour pénétrer dans les domiciles par toutes sortes d’ouvertures : fenêtres entrouvertes, jour sous les portes, fissures dans les murs, etc. Vous pouvez aussi les rapporter de l’extérieur sans vous en rendre compte, dans vos courses par exemple. Une fois entrées, ces bestioles ont tendance à se faufiler partout, en quête de nourriture. Le cafard est un omnivore qui se régalera tout autant de vos aliments ou ceux des animaux domestiques, que de papier, de tissu ou de déchets et d’excréments.

Il existe plusieurs astuces pour tenir les cafards (et leurs congénères) à distance :

  Technicien 07 55 54 91 87

  • Boucher toutes les ouvertures potentielles : reboucher les fissuresisoler les portes, fermer les fenêtres nuit, etc.
  • Nettoyer régulièrement les placards, et transvaser les paquets de denrées alimentaires ouverts dans des conteneurs hermétiques.
  • Passer l’aspirateur pour ne pas laisser trainer de miettes, sous les appareils électroménagers.
  • Nettoyer bien vos plans de travail dans la cuisine et toutes les surfaces ayant été en contact avec des aliments.
  • Vider régulièrement votre poubelle et profitez-en pour la désinfecter.

Mais même ces conseils peuvent parfois ne pas suffire. Si vos voisins en ont chez eux, il y a de fortes chances que les cafards s’invitent également chez vous.

 existe plusieurs astuces pour tenir les cafards (et leurs congénères) à distance :

  • Boucher toutes les ouvertures potentielles : reboucher les fissuresisoler les portes, fermer les fenêtres nuit, etc.
  • Nettoyer régulièrement les placards, et transvaser les paquets de denrées alimentaires ouverts dans des conteneurs hermétiques.
  • Passer l’aspirateur pour ne pas laisser trainer de miettes, sous les appareils électroménagers.
  • Nettoyer bien vos plans de travail dans la cuisine et toutes les surfaces ayant été en contact avec des aliments.
  • Vider régulièrement votre poubelle et profitez-en pour la désinfecter.
Vous avez lu en premier sur Derattack:  À faire et à ne pas faire

Mais même ces conseils peuvent parfois ne pas suffire. Si vos voisins en ont chez eux, il y a de fortes chances que les cafards s’invitent également chez vous.

Comment s’en débarrasser ?

Les anciens ont coutume de dire que même en cas de catastrophe nucléaire, les cafards seraient les seuls à survivre. Alors comment venir à bout d’une invasion de cafards chez soi et miser sur une extermination définitive ?

  • Les traitements avec des produits chimiques

Les professionnels utilisent différents types d’insecticides pour éradiquer une colonie de cafards, alternant les traitements, car ces insectes rampants nocturnes seraient de plus en plus résistants. En général, il faut même traiter deux fois à la suite pour venir à bout d’une infestation. Ce qui n’est pas surprenant lorsque l’on sait qu’un cafard femelle peut pondre 50 œufs tous les trois mois.

Il existe des pièges anti-cafards : des sortes de boîtes avec des appâts au fond, et des parois collantes qui empêchent l’insecte rampant de repartir une fois entrée. Ces pièges sont de bons indicateurs pour savoir si vous avez beaucoup de petites bêtes chez vous en fonction du nombre de cafards que vous retrouvez piégés dedans au petit matin.

Dans le commerce, vous trouverez aussi différents types de traitements insecticides (par pulvérisation, des vaporisateurs, du gel anti cafard, du poison, etc.) mais ces produits sont toxiques et à utiliser avec précaution. L’aération est obligatoire après un traitement contre les cafards. Si la prolifération est importante, préférez faire appel à un professionnel de désinsectisation.

  • Les solutions naturelles pour lutter contre les cafards

Comme la plupart des insectes qui colonisent nos maisons (blattes germaniques, larves, araignées, fourmis, punaises, etc.), les cafards sont très sensibles aux fortes odeurs répulsives comme le vinaigre blanc ou les huiles essentielles (eucalyptus, citronlavande, etc.). Pour se débarrasser des cafards, mélanger de l’eau dans un spray avec une vingtaine de gouttes d’huile essentielle ou une tasse de vinaigre blanc, puis vaporiser les nids, les recoins, les canalisations (les cafards aiment être à proximité d’une source d’eau, sous l’évier par exemple). Vous pouvez également en ajouter dans votre nettoyeur vapeur pour plus d’efficacité.

Vous avez lu en premier sur Derattack:  UN APICULTEUR INVENTE UN PIÈGE À FRELONS ASIATIQUES

Le bicarbonate de soude est par ailleurs très efficace, car il déshydrate les cafards. Mélangez un verre de bicarbonate de sodium et un verre de cure en poudre et déposez ce mélange en petit tas dans les endroits infestés. Les cafards les ingéreront et mourront. Vous obtiendrez le même effet avec de la terre de Diatomée, cependant un peu plus chère, ou de l’acide borique.