PartagezSommaire Des locataires se plaignent de la présence de souris et de rats « On n’en peut plus. Ça nous pourrit la vie ! »Des rongeurs dans les combles, sur la terrasse, dans la haie« Plus possible de vivre dans ces conditions »l’odeur insupportablele problème des locataires pris en compteA Lorient des rats et des souris pourrissent […]
Partagez

A Lorient des rats et des souris pourrissent la vie

Des locataires se plaignent de la présence de souris et de rats

« On n’en peut plus. Ça nous pourrit la vie ! »

Ingrid et Sabrina en ont marre et elles ont décidé de taper du poing sur la table. Elles résident rue René-Morin, à Lorient, et sont envahies depuis des mois par des souris et des rats.
Chez Sabrina, tout a commencé par des auréoles au plafond de la cuisine et d’une chambre. « On pensait qu’il s’agissait d’infiltrations. Lorient Habitat a fait venir une entreprise qui n’a pas trouvé de dégât des eaux », raconte la mère de famille. C’est finalement en inspectant la ventilation dans les combles qu’un autre professionnel a découvert le problème : des souris ont élu domicile sous le toit de la maison. Et les auréoles sont dues à l’urine des rongeurs.

Des rongeurs dans les combles, sur la terrasse, dans la haie

« C’est une catastrophe. Elles se sont faufilées sous le bardage bois de la maison et ont fait leur nid là-haut. Il y a des excréments partout, des galeries et des passages », s’agace Sabrina. Dans la petite impasse située à deux pas du centre commercial K2, à Keryado, plusieurs locataires doivent ainsi cohabiter avec des rongeurs. Au point que certains hésitent à profiter de leur terrasse. Ingrid, elle, préfère fermer portes et fenêtres même lorsqu’elle se trouve chez elle. « Sinon, les souris entrent dans la maison ».

« Plus possible de vivre dans ces conditions »

La mère de famille vit depuis des mois avec ces nuisibles à plusieurs endroits de son logement. Et les pièges posés ne semblent pas très efficaces. « On les entend courir au-dessus de nos têtes, on trouve des souris mortes sur notre terrasse ou dans l’allée, et on voit des rats courir dans la haie », énumère-t-elle, désabusée.

l’odeur insupportable

Ses enfants de 8, 10 et 18 ans ont appris à vivre avec cette présence. Et ce n’est pas simple. « L’un de mes fils n’a pas pu dormir dans sa chambre pendant deux mois ». Sabrina et Ingrid évoquent aussi avec dégoût l’odeur insupportable qui se dégage lorsqu’un rat ou une souris meurt dans les combles.

Pour les deux voisines, il est hors de question de supporter tout cela plus longtemps. Elles réclament des travaux en urgence et l’intervention d’une entreprise spécialisée dans l’éradication des nuisibles. « Ce n’est plus possible de vivre dans ces conditions. Nos logements sont insalubres », martèle Ingrid.

le problème des locataires pris en compte

Contacté, le bailleur fait savoir que le problème de ces locataires a été bien pris en compte et qu’il est en cours de traitement.

www.letelegramme.fr 

note de la redaction:
nous vous invitons à vous reporter aux  articles qui concerne d’autres villes françaises comme Bordeaux  ou  Villeneuve-d’Ascq dans le Nord
Des phénomènes identiques sur ton produit notamment dans les cités universitaires le point commun et qu’à chaque fois ce sont des logements appartenant à des municipalités ou des organismes apparentés

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Notez cet article !

Moyenne 0 / 5. Nb de votes: 0

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er !


Partagez
Article précédent

10 CONSEILS POUR PRÉVENIR ET ERADIQUER LES PUNAISES DE LIT

Article suivant

PLUS DE MOUCHE LA MAISON !