ÉLIMINATION DES PARASITES A PARTIR DE 59 EUROS A PARIS 18eme

ÉLIMINATION DES PARASITES A PARIS 18eme A PARTIR DE 59 EUROS

montmartre

PROTECTION BIOLOGIQUE

Vous avez affaire à des nuisibles chez vous ou dans votre jardin ? Nous vous conseillerons pour vous en éliminer rapidement , efficacement et en même temps écologiquement . Que vous ayez entendu parler de la lutte antiparasitaire biologique ou non, notre article est fait pour vous. Dans les lignes suivantes, vous découvrirez comment la lutte biologique s’est développée, quels sont les plus et les moins de cette méthode de plus en plus populaire, et qui plus est, nous comparons ses effets et impacts sur l’environnement avec d ‘autres méthodes de lutte antiparasitaire.

MÉTHODE TRADITIONNELLE D’ÉLIMINATION DES PARASITES

Développement de la lutte biologique contre les ravageurs

Au départ, il est bon de savoir que la protection biologique n’est pas une invention des hommes . Nous devons rechercher son origine dans la nature, qui a toujours atteint un équilibre naturel grâce à son influence sur l’abondance des organismes. La première utilisation de la lutte biologique par l’homme s’est produite au 4ème siècle après JC, lorsque des fourmis ont été appliquées pour tuer les insectes nuisibles en Chine. À l’époque, il s’agitait pour la plupart des tentatives aléatoires et risquées, mais au fil du temps, elles se sont révélées être un pas dans la bonne direction .

Les plus anciennes methodes datent du XIXe siècle.

Les plus anciennes mentions d’introduction, c’est-à-dire l’introduction délibérée d’une certaine espèce en dehors de son habitat normal, datent du XIXe siècle. En 1840, le carabe est utilisé en France contre le charançon à grosse tête, un ravageur qui a détruit les peupliers. Dans les années 1870, des efforts sont faits pour coloniser l’ennemi naturel du puceron de la vigne, qui s’attaque aux racines de la vigne. Mais la tentative d’importer des acariens en Europe a échoué. Le tournant dans la poursuite du développement de la protection biologique est 1888, au cours de laquelle l’utilisation du genre Coccinelles pour éliminer les parasites des agrumes est avérée. L’année 1897 est également devenue une étape importante,ont commencé à être utilisés dans le cadre de la protection biologique, et l’intérêt de la société pour cette méthode douce de lutte antiparasitaire s’est accumulé .

Au début du XXe siècle,

le développement de la protection biologique connaît des hauts et des bas, qui se traduit par l’évolution de l’intérêt des viticulteurs. Un déclin significatif n’attendait pas la lutte biologique contre les ravageurs que vers 1940, lorsque les pesticides chimiques sont apparus au premier plan . Au fil du temps, les scientifiques ont découvert le côté obscur de l’utilisation des préparations chimiques, ce qui a de nouveau conduit une partie de la société à l’écologie et à l’élimination des ravageurs en harmonie avec la nature. En 2014, le décret sur la protection intégrée des végétaux est entré en vigueur en République chèque, selon lequel la protection biologique doit être préférée au traitement chimique des plantes .Lorsque la protection biologique ne peut pas être utilisée ou n’apporte pas les résultats sélectionnés, nous recommandons d’appliquer de nouvelles préparations écologiques pour exterminer les ravageurs . Vous obtenez, par exemple, de nous une préparation spéciale Probiocide avec un mécanisme d’action physique, dont l’efficacité est avérée par des tests en laboratoire et dans des conditions normales.

Vous avez lu en premier sur Derattack:  Urgence sanitaire, les rats reviennent à Paris !

Comment fonctionne la protection biologique des plantes

Si vous n’avez pas entendu parler de la méthode biologique, c’est un processus où un autre organisme vivant est utilisé pour protéger la santé des plantes . Vous pouvez rencontrer la protection biologique des plantes sous diverses formes. La première option est représentée par des préparations avec des macro-organismes de la nature des prédateurs vivants, ou soi-disant des bioagents , et la seconde par des préparations biologiques avec des micro-organismes . Dans les lignes suivantes, nous expliquons plus en détail la différence entre la protection des plantes macrobiologique et microbiologique.

Protection macrobiologique des plantes

Saviez-vous que pour réduire la présence de certaines espèces problématiques, il suffit de planter une population de leurs ennemis naturels dans une zone touchée par des ravageurs ? Cette stratégie biologique de protection des plantes est appelée bioagent. Les guêpes Encarsia formosa sont utilisées contre les aleurodes, et vous pouvez utiliser l’acarien prédateur Phytoseiulus persimilis pour combattre les aleurodes. Mais il existe de nombreux prédateurs et parasites plus couramment utilisés. Bioagen-actif Pro représente la protection des plantes que vous pouvez utiliser dans des espaces ouverts et fermés.

Elimination microbiologique des nuisibles

Vous pouvez également vous défendre contre les attaques de parasites à l’aide de micro-organismes que l’on trouve couramment dans la nature . Non seulement ils soutiennent la viabilité et la résistance des plantes, produisent des antibiotiques, privent les ravageurs de nutriments, mais ils peuvent également détruire d’autres micro-organismes nuisibles. Vous pouvez également acheter des insectifuges biologiques de haute qualité , avec lesquels vous pouvez éliminer les parasites absolument n’importe où.

Avantages et inconvénients de la lutte biologique contre les ravageurs

Comme toute autre méthode de lutte antiparasitaire, la lutte biologique a ses avantages et ses inconvénients. Le principal avantage est qu’il s’agit d’une alternative écologique aux biocides chimiques, qui ne nuit à aucun autre organisme à l’exception des ravageurs ciblés. Vous n’avez pas à vous inquiéter que la lutte antiparasitaire biologique constitue une menace pour la santé de vos animaux de compagnie ou pour vous-même. Étant donné que les ravageurs ne peuvent pas développer de résistance à leurs propres prédateurs ou parasites , la protection biologique des plantes peut être classée comme une méthode efficace de lutte contre les ravageurs. Ce qui est aussi génial, c’est que cela peut fonctionner à long terme. Si, par exemple, vous introduisez les guêpes parasites Encarisa formosa dans votre serre, elles protégeront facilement les plantes des aleurodes tout au long de l’année. Si des nuisibles vous empêchent de cultiver des fruits et légumes, vous apprécierez certainement que la protection biologique n’ait pas d’effet résiduel .

Vous avez lu en premier sur Derattack:  Dératisation et désinsectisation en Ile de France 

Cela signifie qu’il ne laissera aucun résidu de substances toxiques sur les plantes et que vous pourrez consommer immédiatement les fruits cultivés