PartagezSommaireInvasion d’insectes dans plusieurs stations balnéairesL’essentiel en peu de motsLutter avec efficacité et intelligenceL’arrivée du moustique tigre a tout changé !Plus de moustiques, plus de risquesFace aux moustiques, la lutte devient dure Invasion d’insectes dans plusieurs stations balnéaires Piqûre de moustique Pixabay L’essentiel en peu de mots Les conditions météo de ces dernières semaines en France […]
Partagez

Face aux moustiques, la lutte devient dure

Invasion d’insectes dans plusieurs stations balnéaires

Piqûre de moustique
Piqûre de moustique Pixabay

L’essentiel en peu de mots

Les conditions météo de ces dernières semaines en France ont favorisé le développement des moustiques et une véritable invasion d’insectes a déjà eu lieu dans plusieurs stations balnéaires. La question se pose de savoir comment lutter avec efficacité et intelligence pour limiter cette surpopulation.

Depuis quelques semaines, le moustique a fait son grand retour dans de nombreuses régions de France et notamment en Occitanie. Et cette année, il pique plus que jamais ! Le littoral méditerranéen est particulièrement touché, avec notamment les départements de l’Aude, le Gard et l’Hérault.

 

 

Lutter avec efficacité et intelligence

« Deux facteurs favorisent la présence de moustiques : une température élevée et les petites collections d’eau créées par les épisodes de pluies intenses », nous explique Frédéric Simard, entomologiste médical à l’Institut de recherche pour le développement. Un temps chaud et humide est donc propice au développement de ces insectes. Par exemple, au Grau-du-Roi, qui a fait l’actualité ces derniers jours après une invasion de moustiques, les raisons de ce phénomène sont déjà connues. « Les invasions sont favorisées par des conditions météorologiques bien précises », confie le chercheur, à savoir « des torrents de pluie tardifs en juin suivis de grosses chaleurs » ont permis le développement des larves de moustiques. « Quand les sites larvaires sont mis sous l’eau, quatre ou cinq jours suffisent au développement en insectes », détaille encore Frédéric Simard. « Et face à cet état de fait, nous sommes plutôt démunis. »

L’arrivée du moustique tigre a tout changé !

En matière de lutte antimoustique, « l’arrivée du moustique tigre a changé beaucoup de choses au cours des vingt dernières années », rappelle l’entomologiste. Le moustique tigre est l’une des espèces dominantes en France, comme c’est le cas en Occitanie actuellement. « Il est partout dans le sud de l’Europe et s’est adapté à l’homme pour se déplacer ». Arrivé au début des années 2000 en France, le moustique tigre est désormais présent dans 67 départements. « Il s’est habitué et il pond désormais en zone urbaine », explique Frédéric Simard. Or, là encore, « un climat chaud favorise aussi son développement plus rapide ». Une invasion que nous subissons donc et qui devrait « être favorisée dans les années à venir avec le réchauffement climatique ».

La meilleure façon de prévenir les invasions de moustiques est de traiter les accumulations d’eau selon tous les experts. Par exemple il est important de bien veiller à ne pas laisser de points d’eau stagnante dans son jardin. Généralisés ces gestes simples permettraient de limiter la surpopulation de moustiques.

Plus de moustiques, plus de risques

Au-delà des insupportables piqûres, les risques de transmission de virus par le moustique ne sont pas à néglier, rappelle Frédéric Simard : « La dengue, le Zika et le chikungunya sont tous transmis par le moustique tigre. C’est la seule espèce qui représente un risque sanitaire dans l’Hexagone ». Toutefois, pour transmettre le virus, il faut que le moustique tigre pique une personne malade, porteuse du virus, pour s’infecter et piquer une autre personne saine à qui il va transmettre la maladie. Se faire piquer par un moustique tigre n’est donc pas obligatoirement synonyme de maladie.

Si ces virus ne sont pas présents en France, la multiplication du nombre d’insectes favorise les risques. En 2021, 195 personnes sont entrées dans l’Hexagone en étant porteurs de la dengue. « Le moustique tigre amène un risque qui n’était pas présent avant », prévient le spécialiste. Un souci de plus.

Suivez nous sur Facebook 

 

source 

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Notez cet article !

Moyenne 4 / 5. Nb de votes: 1

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er !


Partagez
Article précédent

Dératisation Paris

Article suivant

BIEN NETTOYER VOS MATELAS