PartagezSommaireAu Havre, des bâtiments “envahis” par les rats depuis trois mois : des habitants excédésLes habitants fabriquent leurs pièges « Pas mal de jets de détritus »LES HABITANTS ENVAHIS PAR LES RATS EXCÉDÉS Au Havre, des bâtiments “envahis” par les rats depuis trois mois : des habitants excédés Depuis plus de trois mois,les habitants envahis par les […]
Partagez

LES HABITANTS ENVAHIS PAR LES RATS EXCÉDÉS

Au Havre, des bâtiments “envahis” par les rats depuis trois mois : des habitants excédés


Depuis plus de trois mois,les habitants envahis par les rats excédés par des rats qui occupent les zones d’herbes autour de certains immeubles de la Mare rouge, au Havre. le bailleur Alcéane pointe les jets d’ordures des habitants.

Les rats ont envahi le quartier de la Mare rouge, au Havre, à cause des détritus sauvages.
Les rats ont envahi le quartier de la Mare rouge, au Havre, à cause des détritus sauvages. (©Adobe Stock)

Par Victor Massias Publié le 

« On est envahis par les rats. Ils font des trous dans l’herbe et il y en a un qui a sauté sur le pied d’une dame l’autre jour. » Angelina, habitante de la Mare rouge, au Havre, a même interdit à ses enfants d’aller jouer dehors, « parce que j’ai peur ».

Les habitants fabriquent leurs pièges

Depuis au moins trois mois, selon elle, les rongeurs se sont accaparés les zones d’herbes situées au 409, 411 et 419,avenue du Bois-au-coq, près du marché de la Mare rouge. « On a contacté Alcéane, mais ils s’en fichent, s’insurge-t-elle. À part mettre des boîtes noires (boîtes de raticides)… Du coup, ce sont les habitants des immeubles qui sont obligés de faire eux-mêmes leurs propres pièges pour attraper les rats. Si on fait appel à un dératiseur nous-mêmes, c’est à notre charge, donc on ne l’a pas fait. »


« Pas mal de jets de détritus »

« Nous avons tout un process de traitement des rongeurs, c’est assez normé, on ne fait pas ce qu’on veut, se défend David Carpentier, directeur du service technique à Alcéane. J’ai constaté qu’il y avait pas mal de jets de détritus. L’été, on a une résurgence de la vermine parce qu’il y a plus de nourriture disponible à l’extérieur. »

Ainsi, les trois agents du bailleur social employés à temps plein sur cette activité rappellent le supplice de ce pauvre Sisyphe : ils ont beau reboucher des trous, tant que des ordures (comestibles ou non), sont jetées sur la pelouse, les rats reviendront et en creuseront de nouveaux. « C’est un sujet très complexe, poursuit David Carpentier. Pour l’instant, on essaie de s’assurer qu’ils ne rentrent pas dans les bâtiments. »

source  

https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Notez cet article !

Moyenne 5 / 5. Nb de votes: 1

Aucun vote pour le moment, soyez le 1er !


Partagez
Article précédent

VIRUS VARIANT MUTATION

Article suivant

SALUBRITE PRECAIRE A PARIS