LA MALADIE DU RAT À LA RÉUNION

La maladie du rat à la Réunion


Des cas de leptospirose, «la maladie du rat», se multiplient mettant en alerte les autorités à  La Réunion

 

Les premiers symptômes de la «maladie du rat» peuvent rappeler ceux du Covid-19.

Depuis le début de l’année, les cas de leptospirose, maladie bactérienne transmise par les rongeurs connue communément sous le nom de «maladie du rat», sont en forte augmentation à La Réunion. Jusqu’à présent, les autorités sanitaires de l’île ont recensé 98 cas et un décès.

Si elle n’est pas soignée à temps, la leptospirose peut être mortelle. Alors que l’île est touchée par des pluies abondantes ces dernières semaines, notamment avec le cyclone Emnati, entraînant des boues chargées d’urines de rongeurs, les températures douces ont favorisé dans le même temps la prolifération des bactéries responsables de la maladie.

Dans un communiqué, l’Agence Régionale de Santé de La Réunion a ainsi mis en garde la population contre les risques sanitaires liés à ces intempéries.«Les récents épisodes de fortes pluies peuvent favoriser l’apparition de la leptospirose. Cette maladie se contracte en effet au contact d’un milieu humide contaminé par les urines des rats principalement (boue, flaques d’eau…).
Les activités de nettoyage des cours et des jardins sans protections suffisantes (bottes, gants…) ou de baignades en eau douce après de fortes pluies sont donc particulièrement à risque», a indiqué l’ARS.

Des symptômes identiques à ceux du Covid

Parmi les cas 99 recensés à ce jour, 43 l’ont été au mois de mars et 35 au mois d’avril. Au décès signalé, s’ajoutent aussi dix-huit cas de personnes admises en service de réanimation.Sur un an la hausse est significative. Il y avait ainsi l’an dernier 74 cas déclarés à la même période.Les premiers symptômes font leur apparition après quatre à quatorze jours d’incubation. Dans le contexte pandémique, la leptospirose possède une autre caractéristique qui est celle de se manifester par des symptômes courants qui peuvent être confondus avec le Covid-19.

Leptospirose
Leptospirose

Ce peut être ainsi une fièvre élevée et inattendue suivie de maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, des nausées et/ou des maux de ventre.

 

L’ARS recommande de se protéger

Même si cette maladie peut être traitée par des antibiotiques, à condition d’être repérée à temps, l’ARS appelle donc la population à la grande vigilance.

En effet, l’agence régionale de santé recommande d’éviter les activités en milieu humide quand l’eau est trouble et conseille de porter des gants, bottes voire des combinaisons. Elle incite également à éliminer les déchets et encombrants dans les cours et de ne pas marcher pieds nus ou en chaussures ouvertes dans les eaux stagnantes.

Enfin, l’ARS exhorte la population à ne pas laisser traîner d’aliments pour les animaux domestiques afin d’éviter que des rats soient attirés par cette nourriture, ce qui pourraient aider à leur prolifération.

Par Khalil Rajehi – credit photos [© PEXELS]

 

source