Moustique Tigre |  Les bons gestes à adopter

Moustique Tigre:Les bons gestes

Ralentir la prolifération du Moustique Tigre

deuxième volet de notre article sur les moustiques tigres , les bons gestes à adopter en cas de prolifération

Ce qui fait la particularité physique du moustique tigre est une morphologie unique notamment du fait de sa parure zébrée noir et blanche ou noire et jaune facilement reconnaissable
c’est l’un des nombreux espèce de moustiques présente sur la France

Comme nous l’indiquions le moustique tigre à la particularité de piquer plutôt en journée
nous le rappelons ces maladies tropicales tels que la dengue le zika ou le chikungunya sont transmises par le moustique tigre

suivez nous sur Twitter LinkedIn et Facebook

Ces maladies tropicales en général sont contractés par des gens qui ont fait des voyages . Il existe très peu de cas de maladie contractées en France. de souche vivant en France . Néanmoins le moustique tigre a d’ores et déjà colonisé une bonne partie du territoire de l’hexagone et donc réagir est important pour éviter des épidémies futures

Éliminer les zones d’eau stagnante

Éliminer les zones d’eau stagnante qui sont le réceptacle naturel de tous les moustiques et en particulier du moustique tigre. Les œufs  pondus par la femelle ont une durée de vie extrêmement importante.
Les larves peuvent subsister plusieurs années a l’état larvaire . De plus les larves sont de plus résistante au froid. Il faut également prendre soin de nettoyer toutes les canalisations extérieures qui sont par essence humides et donc des lieux de prolifération possible

Évitez également de laisser tous les objets qui peuvent servir à différentes périodes de lieu de stagnation comme par exemple des pneus dans lequel de l’eau de pluie  reste à l’air libre et qui pourraient devenir possiblement des lieux d’infection

une piscine entretenue ne pose pas de problème dans la mesure où l’eau est filtré régulièrement . Il est donc important de la couvrir également pour éviter que l’eau stagnante ne soit affectée

Enfin parmi les réflexes à adopter il existe des répulsifs naturels et  pensez à mettre des poissons dans des bassins d’eau ou remplir les récipients de sable ou de gravier afin d’éviter la prolifération anarchique des larves

 

ce qui fait la particularité du moustique tigre et également une morphologie unique notamment du fait de sa parure zébrée noir et blanche ou noire et jaune facilement reconnaissable c’est l’un des nombreux espèce 2 moustiques présente sur la France

 

A lire aussi :

un traitement la Maladie de Lyme

un traitement la Maladie de Lyme

Sur la bonne voie pour éradiquer la bactérie

La communauté scientifique ne s'accorde pas encore sur le caractère chronique de la maladie
La communauté scientifique ne s’accorde pas encore sur le caractère chronique de la maladie. [BERTRAND GUAY / AFP]

Un espoir pour les patients ?

Alors que la maladie de Lyme continue de frapper de plus en plus de personnes chaque année, des chercheurs américains pourraient être sur la piste d’un traitement efficace pour l’éradiquer.

Pour rappel, la borréliose de Lyme est une maladie transmise par une piqûre de tique. Ces insectes peuvent en effet faire passer une bactérie, le spirochète Borrelia. Si, dans la plupart des cas, elle ne présente pas de forme grave, et peut être traitée rapidement, certains patients continuent d’avoir des symptômes sur le long terme, notamment des rhumatismes et des inflammations.

Commandez nos produits  sur la  boutique  à prix preferentiels

La communauté scientifique s’affronte sur le sujet pour savoir s’il s’agit d’une forme chronique de la maladie de Lyme, qui n’est pas reconnue aujourd’hui, ou des troubles qui sont des conséquences de la maladie, mais qui ne sont pas directement causés par la bactérie.

Quoi qu’il en soit, des chercheurs américains de l’université de Northeastern pensent pouvoir aujourd’hui régler le problème en empêchant ces symptômes longs de se développer. En cherchant des micro-organismes efficaces contre une souche de Borrelia prédominante aux Etats-Unis, ils ont découvert une substance qui pourrait éradiquer complètement la maladie : un microbien produit par une autre bactérie, l’hygromycine A.

Celui-ci avait été découvert en 1953, mais était peu étudié en raison d’une faible efficacité contre les bactéries alors testées.

Dans des résultats publiés sur Cell, les chercheurs assurent que l’infection est rapidement éliminée par la substance, et le tout sans effets secondaires. «Même à très forte dose, l’hygromycine A ne présente aucun signe de toxicité, ce qui suggère que ce composé est sûr», abonde pour Futura Sciences Kim Lewis, l’un des auteurs de la publication. Mais outre le simple traitement, les scientifiques expliquent qu’une possibilité serait de poser des appâts traités par la substance dans les zones sensibles pour prévenir en amont les maladies. Une technique qui doit cependant être testée, puisqu’elle pourrait également entraîner une résistance aux antibiotiques.

Suivez Derattack sur Facebook et Twitter

source Cnews

Tiques vs punaises de lit : différences et similitudes

Tiques vs punaises de lit : différences et similitudes

Si vous souffrez de piqûres désagréables et que vous craignez d’avoir affaire à des insectes, vous devez d’abord identifier ce à quoi vous avez affaire. Selon votre problème, vous pouvez avoir des tiques ou des punaises de lit. Ils peuvent sembler être des types de parasites très différents, mais les gens confondent souvent l’un avec l’autre.

Quelles sont les différences entre les tiques et les punaises de lit ?

Il existe un certain nombre de différences entre les tiques et les punaises de lit, mais voici 3 des principales différences :

Différences de taille

À l’œil nu, les tiques et les punaises de lit ont à peu près la même taille lorsqu’elles ne se sont pas nourries. La règle de base est de penser aux graines. Les tiques ont à peu près la taille d’une graine de sésame, bien que cela dépende de l’espèce. Les punaises de lit, quant à elles, ont généralement la taille d’un pépin de pomme. Une graine de sésame mesure environ 3 à 4 millimètres de long, tandis qu’une graine de pomme mesure environ 8 millimètres de long.

Différences de couleur

Les punaises de lit sont brun rougeâtre à brun foncé, mais prennent une teinte rouge plus riche après s’être nourries. Toutes les espèces de punaises de lit du pays partagent la même couleur. Les tiques sont disponibles dans une plus grande variété de couleurs que les punaises de lit. Bien que généralement brun foncé ou brun rougeâtre comme les punaises de lit, selon les espèces, elles peuvent avoir des rayures beiges, une tache blanche ou des pattes plus foncées et un corps clair.

Différences de forme

Les tiques et les punaises de lit sont à la fois plates, ovales ou en forme de graines et sans ailes. Le corps des tiques est légèrement plus étroit que celui des punaises de lit, il n’y a donc pas autant de différence entre la largeur de leur moitié supérieure et inférieure. Les deux types de parasites s’engorgent après s’être nourris.

Suivez Derattack sur Facebook et Twitter

Différences dans le nombre de jambes

Les tiques et les punaises de lit appartiennent à différentes classes, chacune avec un nombre différent de pattes. Les tiques sont en fait des arachnides, comme les araignées, et ont huit pattes. Les punaises de lit sont des insectes et en ont six. Si vous savez chercher cela, c’est un cadeau mort.

Différences dans les habitudes alimentaires

Les tiques et les punaises de lit sont des parasites qui sucent le sang pour se nourrir. Cependant, leur style d’alimentation est assez différent, du spécial au menu à la façon dont ils le mangent et à l’heure à laquelle ils aiment dîner.

Différences dans l’hôte

Les tiques ont tendance à préférer se nourrir d’animaux, mais elles peuvent mordre les humains si aucun animal n’est disponible. D’un autre côté, les punaises de lit préfèrent se nourrir d’humains et ne s’attaqueront à vos amis à fourrure que s’ils ont été évincés d’un repas humain frais par d’autres punaises de lit.

Différences dans les morsures

Les tiques enfouissent leur tête dans leur victime lorsqu’elles prennent leur repas, s’accrochant jusqu’à ce qu’elles soient rassasiées. S’ils ne sont pas interrompus, les tiques resteront accrochées à leur hôte pendant environ un jour. Les punaises de lit vont s’asseoir à la surface de votre peau et exposer une petite zone en se grattant. Ensuite, ils boiront à travers une saillie en forme de paille, sans jamais enterrer leur tête.

Tiques vs punaises de lit : Différences d’habitat

L’habitat choisi par les punaises de lit est dans un lit, cependant, elles peuvent également vivre dans des coussins de canapé et d’autres meubles. Vous pouvez faire confiance aux punaises de lit pour toujours être à l’intérieur car elles aiment être proches de leur hôte.

insecte ùyster

Les tiques, quant à elles, vivent à l’extérieur dans des zones herbeuses et boisées. Contrairement aux punaises de lit, elles n’infestent pas les bâtiments et attendront dans la nature qu’un animal passe.

Tiques vs punaises de lit : Différences dans la maladie

Une différence majeure entre les tiques et les punaises de lit est la quantité de dommages qu’elles peuvent causer. Personne ne veut qu’un type de parasite les ronge, mais les tiques peuvent causer de graves problèmes. Les tiques sont connueswn pour transporter des maladies comme la maladie de Lyme. Les punaises de lit ne sont pas connues pour propager des maladies.

Tiques vs punaises de lit : prévention

Il existe plusieurs façons d’éviter les piqûres de tiques et de punaises de lit. Avec les tiques en particulier, il vaut mieux prévenir que guérir.

En ce qui concerne les punaises de lit, assurez-vous de ne pas emporter de matelas ou de meubles dans la rue et limitez si possible l’achat de meubles dans les magasins de consignation. Vous devriez inspecter et même passer l’aspirateur dans vos valises au retour de voyage. Pour une protection à long terme, vous pouvez acheter une housse de matelas.

MALADIE DE LYME : LES RÉGIONS LES PLUS DANGEREUSES

Maladie de Lyme : les régions les plus dangereuses

Le retour des beaux jours rime aussi avec le retour des tiques

nous avons déjà consacré plusieurs articles concernant le danger que représentait les tiques et notamment la maladie de Lyme qui est certes une maladie dangereuse mais non mortelle surtout si elle est traitée attends il est important de bien comprendre le processus c’est surtout grâce à ce classement des régions le faire attention avec le retour de beaux jours de ne pas considérer qu’une simple piqûre de tique avec une piqûre de moustique comme une autre

Parmi les régions les plus touchées, la région Bourgogne-Franche-Comté figure en première position.

Le retour des beaux jours rime aussi avec le retour des tiques, mais toutes les régions de France ne sont pas exposées de la même façon.
A partir des 50.133 cas enregistrés en 2019 par le programme de recherche participative CiTIQUE, il est aujourd’hui possible de dresser une carte des régions les plus infestées.

Parmi les régions les plus touchées, la région Bourgogne-Franche-Comté figure en première position, avec 43% des tiques analysées porteuses d’un agent pathogène, dont la bactérie «Borrelia bugdorferi sensu lato», responsable de la maladie de Lyme.

Derrière arrivent les régions Auvergne-Rhône-Alpes (37%), Provence-Alpes-Côte d’Azur, PACA (36%), Grand Est (35%), Hauts-de-France (32%), Nouvelle-Aquitaine (32%), et Ile-de-France (33%).

Ce sont les régions de la façade ouest qui seraient les moins touchées par ce phénomène : Centre-Val de Loire (27%), Bretagne (18%), Normandie (21%), Pays de la Loire (19%).

La transmission de la maladie de Lyme à l’homme se fait en effet par piqûre de tique.

Pour mener à bien cette étude, l’Inrae (l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) demande aux personnes piquées de le signaler via son site et/ou application anti-tiques

source cnews.fr

Maladie de Lyme :la France par les tiques infectée

Maladie de Lyme : la France par les tiques infectée

La Franche-Comté Détient Le Record De France De Tiques Infectées

Voilà un record dont notre région se serait bien passé : les tiques dangereuses, qui transmettent la maladie de Lyme, sont plus nombreuses chez nous que dans les autres régions de France.

une étude française sur les tiques

image france3-regions.francetvinfo.fr
La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes. L’infection est souvent sans symptôme mais peut dans certains cas entrainer une maladie parfois invalidante (douleurs articulaires durables, paralysie partielle des membres…). La maladie de Lyme n’est pas contagieuse.

Tout savoir sur une étude française sur les tiques, leur localisation, leur dangerosité et la maladie de Lyme.
L’Inrae a lancé une étude sur les tiques et leur dangerosité il y a 4 ans.

Un objectif  Ambitieux

L’objectif est  de mieux comprendre les tiques et prévenir le nombre de cas de maladie de Lyme.
Notamment en dressant une carte de France des zones à risques et en repérant les périodes durant lesquelles les tiques sont plus actives.Sur cette carte, avec 43 % de tiques porteuses de la maladie de Lyme, la région bourgogne détient le record de France
En 4 années, l’Inrae a recensé 56 000 piqures de tique sur le territoire français, a reçu 35 000 tiques et en a analysé 2500.

Deuxième constat : 15 % des tiques sont porteuses d’une bactérie qui transmet la maladie de Lyme, la «Borrelia burgdorferi sensu lato».

La détection et la persistance du virus sur les surfaces et les objets inanimés
La détection et la persistance du virus sur les surfaces et les objets inanimés

Des tiques actives… dans nos jardins

A savoir : les tiques appartiennent à la famille des acariens, nom savant Ixodida.Elles transmettent la maladie de Lyme aux humains, aux animaux sauvages ou domestiques.
Les tiques vivent en forêts et dans les herbes hautes.

En 4 années, l’Inrae a recensé 56 000 piqures de tique sur le territoire français.
Elle a recensé 35 000 tiques et en a analysé 2500.

Precautions d’usage

Agir en signalant les tiques et en prenant des précautions
Porter des chaussures hautes, le bas de pantalon dans les chaussettes, la blouse dans le pantalon.
En cas de piqûre, retirer la tique avec le tire-tique.
Observer méticuleusement toutes les zones du corps .Ne pas oublier notamment les plis et les parties intimes.
Passer la main sur la peau pour sentir des éventuelles tiques accrochées.
Si vous avez le moindre doute, une consultation chez le médecin s’impose.