COMMENT RECONNAITRE UN RAT

COMMENT RECONNAITRE UN RAT

Faits importants sur les souris et les rats

Écrit par Roger Harris / © The Spruce, 2018

Evoluer du pour s’adapter

Les rats et les souris sont des ravageurs courants des ménages (et des entreprises!). Les rats peuvent être associés à la misère et à la pauvreté, mais la vérité est qu’ils peuvent s’épanouir aussi bien dans un penthouse que dans une dépendance. Certains scientifiques pensent que les souris ont évolué du rat pour s’adapter à des situations qui ne nécessitaient pas de férocité ou de grande taille, mais offraient plutôt un abri en entrant par de petits trous.

Très Similaires

En raison de cette évolution possible, les rats et les souris ont un certain nombre de points communs. Cependant, ils présentent également un grand nombre de différences. Ils peuvent sembler très similaires (surtout si l’un d’entre eux se précipite sur votre sol!), Mais si vous êtes capable de regarder de près, vous verrez des différences distinctes entre les rats et les souris, ainsi qu’entre les différentes espèces de chacun. En raison de ces différences physiques, ainsi que des variations de comportement, les méthodes de lutte antiparasitaire qui réussiront sont également différentes pour les rats et les souris.

9 différences clés entre les rats et les souris

Ainsi, le succès de la lutte contre tout ravageur dépend de la capacité à identifier correctement le ravageur spécifique. Il ne suffit pas de savoir que c’est un rongeur. Par exemple, si vous installez de petits pièges à souris en bois alors que vous avez des rats, les pièges seront inefficaces. Et si vous posez des pièges à rats le long du sol, mais que vous avez vraiment des rats sur les toits (qui ont tendance à rester en hauteur – d’où leur nom), les pièges ne collecteront guère plus que de la poussière.

Cet article traite des différences physiques entre les rats et les souris communs.
Particulièrement axés sur les adultes.

À la fin de l’article, vous trouverez des liens vers des articles sur le contrôle de ces rongeurs communs. Une fois que vous savez quel est le ravageur qui a envahi votre maison ou votre propriété, vous pouvez commencer à prendre des mesures pour lutter contre ce ravageur rongeur.

Voici les attributs physiques les plus notables des ravageurs les plus courants des rats et des souris:
le rat de Norvège,
le rat des toits
la souris domestique

ainsi que quelques faits sur la reproduction et la nidification de ces rongeurs, et des images de rats et souris. (Remarque: ce qui suit sont des attributs des rongeurs adultes.)

 

siite…https://derattack.com/wp-admin/post.php?post=2700&action=edit

 © The Spruce, 2018

Originally posted 2021-04-01 07:50:00.

LES HABITANTS ENVAHIS PAR LES RATS EXCÉDÉS

LES HABITANTS ENVAHIS PAR LES RATS EXCÉDÉS

Au Havre, des bâtiments “envahis” par les rats depuis trois mois : des habitants excédés


Depuis plus de trois mois,les habitants envahis par les rats excédés par des rats qui occupent les zones d’herbes autour de certains immeubles de la Mare rouge, au Havre. le bailleur Alcéane pointe les jets d’ordures des habitants.

Les rats ont envahi le quartier de la Mare rouge, au Havre, à cause des détritus sauvages.
Les rats ont envahi le quartier de la Mare rouge, au Havre, à cause des détritus sauvages. (©Adobe Stock)

Par Victor Massias Publié le 

« On est envahis par les rats. Ils font des trous dans l’herbe et il y en a un qui a sauté sur le pied d’une dame l’autre jour. » Angelina, habitante de la Mare rouge, au Havre, a même interdit à ses enfants d’aller jouer dehors, « parce que j’ai peur ».

Les habitants fabriquent leurs pièges

Depuis au moins trois mois, selon elle, les rongeurs se sont accaparés les zones d’herbes situées au 409, 411 et 419,avenue du Bois-au-coq, près du marché de la Mare rouge. « On a contacté Alcéane, mais ils s’en fichent, s’insurge-t-elle. À part mettre des boîtes noires (boîtes de raticides)… Du coup, ce sont les habitants des immeubles qui sont obligés de faire eux-mêmes leurs propres pièges pour attraper les rats. Si on fait appel à un dératiseur nous-mêmes, c’est à notre charge, donc on ne l’a pas fait. »


« Pas mal de jets de détritus »

« Nous avons tout un process de traitement des rongeurs, c’est assez normé, on ne fait pas ce qu’on veut, se défend David Carpentier, directeur du service technique à Alcéane. J’ai constaté qu’il y avait pas mal de jets de détritus. L’été, on a une résurgence de la vermine parce qu’il y a plus de nourriture disponible à l’extérieur. »

Ainsi, les trois agents du bailleur social employés à temps plein sur cette activité rappellent le supplice de ce pauvre Sisyphe : ils ont beau reboucher des trous, tant que des ordures (comestibles ou non), sont jetées sur la pelouse, les rats reviendront et en creuseront de nouveaux. « C’est un sujet très complexe, poursuit David Carpentier. Pour l’instant, on essaie de s’assurer qu’ils ne rentrent pas dans les bâtiments. »

source  

https://derattack.com/deratisation-prise-de-rdv/